Gaz naturel, biogaz, des économies à la clé !

Le prix des énergies suit une tendance globalement à la hausse sur les derniers mois, tendance à laquelle le gaz naturel n’échappe pas. Malgré cette augmentation, le gaz reste aujourd'hui l'une des énergies les plus économiques pour les consommateurs.

Une hausse récente à relativiser

Le mouvement récent observé sur les tarifs réglementés du gaz est à mettre en perspective de l'évolution de ces derniers sur une période plus longue. En examinant les variations de prix du gaz sur quelques années, on peut ainsi se rendre compte que ceux-ci ont connu des phases de baisse significative, constat qui vient nuancer l'appréciation de la tendance actuelle.

La Commission de Régulation de l'Energie (CRE) relève d'ailleurs qu'entre le 1er janvier 2015 et le 1er octobre 2018, les tarifs réglementés de vente de gaz hors taxe d'ENGIE ont en moyenne baissé de 0,5% (voir ici).

Sur cette même période, le niveau moyen toutes taxes comprises de ces mêmes tarifs a par ailleurs augmenté dans une proportion qui n'excède que légèrement le renchérissement du coût de la vie. Un simulateur mis en par le Médiateur National de l'Energie permet de visualiser l'évolution de la facture de gaz au tarif réglementé comparée à celle de l'inflation (voir ici).

Enfin, l'évolution des tarifs du gaz doit également être appréciée au regard des niveaux de prix des autres énergies. Dans cette optique, le baromètre des énergies élaboré par GRDF sur la base de données de prix fournies par le Ministère de la Transition écologique et solidaire permet de se rendre compte de l'évolution et du positionnemment des prix des principales énergies de chauffage depuis 2017 (voir ici);

Le saviez-vous ?
Ce n'est pas GRDF qui fixe le prix du gaz payé par le consommateur. Le coût de la distribution assurée par GRDF représente environ 20 % du coût de la facture finale, proportion qui varie selon les offres tarifaires des fournisseurs.

Des offres qui se multiplient

Depuis l'ouverture des marchés à la concurrence, en 2007, tout consommateur peut choisir librement son fournisseur de gaz naturel. En dehors des tarifs réglementés proposés par les opérateurs historiques, vous pouvez ainsi choisir parmi les nombreuses offres de marché proposées par l'ensemble des fournisseurs.

Ces offres peuvent être à prix indexé, reflétant souvent l'évolution des tarifs réglementés, ou à prix fixe sur 1, 2, 3 ou 4 ans, cet engagement valant en général pour le prix du kWh hors taxe. En outre, le prix de ces offres de marché peut être positionné à un niveau significativement inférieur au niveau des tarifs réglementés de vente.

En outre, certaines de ces offres reposent sur un approvisionnement partiel ou total en biogaz, en substitution du gaz naturel. D'origine renouvelable, ce "gaz vert" bénéficie d'une exonération de la taxe carbone.

Pour vous informer et faire votre choix, les pouvoirs publics vous permettent de comparer ces offres sur le site Info-Energie.

Un coût d'utilisation réduit, des économies à la clé !

Le prix compétitif du gaz naturel et les équipements de chauffage performants qui le valorisent constituent deux atouts pour maîtriser et réduire vos factures énergétiques. En effet, en maison existante, selon votre situation, la facture de chauffage et d'eau chaude peut être réduite de plus de 30 % en remplaçant votre ancienne chaudière par une chaudière à condensation gaz.
Un coût d'usage encore réduit si vous :

En chiffres
A titre indicatif, pour une maison neuve d'une superficie de 110 m2, la facture mensuelle de chauffage et d'eau chaude sanitaire au gaz naturel est comprise en moyenne entre 40 € et 70 € selon la zone climatique de la construction (selon les tarifs en vigueur au 01/10/2018).


À lire aussi


Le gaz c'est cher ! C'est vrai GRDF?
Voir la vidéo gaz économique lancer la vidéo
Voir la vidéo gaz économique lancer la vidéo
Le gaz c'est cher ! C'est vrai GRDF?
Le gaz c'est cher ! C'est vrai GRDF?