Le gaz vert : stop aux idées reçues !


Vous vous posez des questions sur le gaz vert ? Odeur, bruit, prix… nous démêlons, pour vous, le vrai du faux.

La production de gaz vert dégage-t-elle des odeurs ?

Le gaz vert est issu du processus de méthanisation, qui a lieu dans une enceinte hermétique en l’absence d’oxygène : aucune odeur n’émane donc de ce processus.

Le transport ou encore le stockage des déchets organiques peuvent, quant à eux, être sources d’odeurs mais ces dernières ne sont, dans la plupart des cas, ni différentes ni plus importantes que les odeurs classiques d’une exploitation agricole.

La production de gaz vert est-elle source de nuisances sonores ?

Le procédé de méthanisation est, en lui-même, silencieux. Les sources potentielles de bruit sont le transport et le fonctionnement de l’éventuel moteur de cogénération.

De plus, la réglementation impose des normes de limitation des nuisances sonores (étude acoustique, circulation des camions en journée, isolation renforcée des bâtiments, etc.) et les sites de gaz vert sont situés à bonne distance des habitations.

Le gaz vert est-il plus cher que le gaz naturel ?

Le prix des offres de marché « vertes » est, en général, très proche du prix d’une offre de fourniture de gaz naturel, grâce notamment à une prise en charge de la différence de prix par l’État (système de compensation).

Si je vis loin d’une unité de méthanisation, puis-je consommer du gaz vert ?

Grâce au mécanisme des garanties d’origine, vous pouvez consommer du gaz vert, partout en France, en souscrivant à une offre auprès d’un fournisseur d’énergie.

En effet, les garanties d’origine assurent la traçabilité du gaz vert depuis sa production jusqu’à sa consommation. Il est donc possible de se chauffer ou de cuisiner avec un gaz 100% renouvelable sans en avoir juste à côté de chez soi.

Comment souscrire à une offre de gaz vert ?

 

Quel impact a la méthanisation sur les cultures visant à nourrir la population et/ou les animaux ?

Le modèle français de méthanisation est fondé sur un recours réglementé aux cultures principales, c’est-à-dire aux cultures vouées à être consommées comme aliments. En effet, celles-ci sont limitées en tonnage à 15% des intrants pour éviter la concurrence avec l’alimentation.

A lire aussi

gaz vert energie renouvelable

Le gaz vert, une énergie locale et renouvelable

Tout savoir sur le gaz vert, sa production « made in France » et ses avantages.

Le gaz vert, une énergie décarbonée

Comprendre les avantages environnementaux du gaz vert.

Les offres de gaz vert, pour opter pour une énergie d’avenir

Comprendre ce qu’est une offre de gaz vert et comment y souscrire.