Valoriser nos déchets pour produire du gaz vert : l'enjeu de la méthanisation

methanisation-definition

Avec la pyrogazéification et le power-to-gaz, la méthanisation est l’un des 3 procédés permettant la production de « gaz vert », énergie propre, locale, et renouvelable. La méthanisation repose sur un phénomène naturel proche de la neutralité carbone : la fermentation des matières organiques.

Qu’est-ce que la méthanisation ?

La méthanisation repose sur le phénomène biologique de fermentation des matières organiques. Les déchets organiques sont disponibles tout autour de nous. A l’échelle d’un territoire, on peut notamment valoriser les déchets alimentaires des cantines scolaires, les tontes de pelouse d’une collectivité, le lisier des terrains agricoles, les déchets ménagers des habitants, les boues des stations d’épuration…

La dégradation de ces déchets organiques s’effectue dans un méthaniseur. Il s’agit d’une installation spécifique sur un site dit « de méthanisation », aussi appelé centre de méthanisation, et permet la production de biométhane.

Biogaz, biométhane, gaz vert : quelle différence ?

Connaissez-vous la différence entre le biogaz et le biométhane ? Le biométhane, c’est tout simplement la version épurée du biogaz. En effet, le traitement des déchets donne naissance à une énergie locale, renouvelable et bas carbone : le biogaz. Ce biogaz, même s’il peut être utilisé tel quel dans certains cas, doit d’abord être épuré pour être injecté dans dans les réseaux gaziers français .

Ainsi, après traitement, le biogaz devient du biométhane, aussi appelé gaz vert. Le biogaz est donc une version brute de ce qui deviendra du gaz vert, tandis que le biométhane et le gaz vert sont strictement identiques.

 

Biogaz et digestat, les produits de la méthanisation

A l’issue de ce processus, deux composants sont produits : le biogaz et le digestat. Le digestat servira d’engrais naturel pour les terres agricoles tandis que le biogaz, lui, sera utilisé comme énergie verte.

Le biogaz issu du méthaniseur peut être utilisé de deux manières :

  • Tel quel, le biogaz est utilisé en cogénération : le biogaz issu du méthaniseur alimente un moteur pour produire de l’électricité renouvelable redistribuée sur le réseau public, et/ou de la chaleur, utilisée à proximité pour alimenter les écoles ou piscines municipales par exemple.
  • Transformé en biométhane, et injecté sur le réseau : après épuration, le biogaz devient du biométhane. Ce gaz vert sera alors odorisé pour des raisons de sécurité puis injecté dans le réseau de distribution de gaz.

Une fois injecté dans le réseau de distribution, le biométhane se mêle au gaz naturel classique et sera donc distribué dans les logements, les écoles, les entreprises, les industries… Pour chauffer les logements et les bureaux, produire de l’eau chaude ou cuisiner de bons petits plats.

 

Le rôle de la méthanisation dans la transition écologique

Produire du biométhane présente de nombreux avantages pour l’environnement et les territoires. Les déchets utilisés sont locaux et la consommation de l’énergie produite aussi. La méthanisation contribue ainsi à la gestion des déchets.

Elle crée des emplois non délocalisables ainsi que de nouvelles sources de revenus, notamment pour les agriculteurs. En effet, ceux-ci peuvent utiliser les déchets produits par leur installation agricole : après avoir investi dans un site de méthanisation, ils peuvent récolter des revenus supplémentaires. De plus, un site de méthanisation peut être utilisé collectivement par plusieurs sites agricoles.

La méthanisation participe également à réduire les émissions de gaz à effet de serre et augmente la production d’énergie renouvelable. La méthanisation participe activement à la dynamique économique territoriale au service de la transition écologique.

Le procédé de méthanisation est le plus mature d’entre tous pour la production de gaz vert. Le nombre de projets de raccordement d’unités de méthanisation augmente chaque jour : d’après l’ADEME, il y avait 93 unités raccordées au 1er janvier 20191, et au 24 novembre 2022, il y en avait 5002.

 

Comment GRDF s’engage pour la méthanisation 

L’ambition de GRDF, dans le cadre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) promulguée le 17 août 2015, est de parvenir à 12 TWh de gaz vert dans les réseaux en 2023. Cet objectif implique des changements profonds et rapides pour l’ensemble des acteurs de la chaine du gaz. En tant que maillon clé de la filière, GRDF travaille à la transformation du réseau de distribution pour en faire un outil efficace au service de la transition énergétique.

Cela passe par le développement de solutions pour augmenter les capacités d’accueil des énergies renouvelables sur les réseaux de gaz. GRDF se mobilise au quotidien pour favoriser l’injection de biométhane dans le réseau et pour fédérer l’ensemble des parties prenantes. Chaque projet de méthanisation en France fait avancer la transition énergétique.

Profitez de l’aide de nos experts pour concrétiser votre projet de méthanisation agricole.

 

Chiffres clés du parc d’unités de méthanisation en France au 1er janvier 2020, Observ’ER, ADEME, mai 2020

500ème site de méthanisation en service en France et il est dans les Ardennes ! | act4gaz.grdf

gaz-energie-avenir

Stop aux idées reçues sur l’avenir du gaz !

Le chauffage au gaz est autorisé et conserve de nombreux atouts. Avec l’essor du gaz vert, 100% local et renouvelable, le gaz est une énergie d’avenir.

avantages methanisation

Les avantages de la méthanisation

Découvrez tous les bénéfices liés à la production de gaz vert par méthanisation.

usages biomethane

Les différents usages du biométhane

Que devient le biométhane une fois injecté dans le réseau de gaz ?

Projet de méthanisation

Un réseau au cœur de la transition écologique

Découvrez l’ampleur du réseau de distribution de GRDF.