L’installation de chauffage gaz reste autorisée


De nouvelles exigences de neutralité carbone s’appliquent depuis le 1er janvier 2022 pour les bâtiments à usage d’habitation. Seules les nouvelles chaudières au fioul domestique seront interdites à partir de juillet 2022. L’installation de chauffage gaz reste autorisé.

Le gaz a toute sa place dans les logements

Si l’installation des nouvelles chaudières fonctionnant au fioul traditionnel sera interdite à partir du 1er juillet 2022, l’installation des chaudières gaz reste autorisée.

Pour la rénovation des logements :

  • La chaudière à Très Hautes Performances Energétiques présente souvent, grâce à son coût d’investissement et de maintenance limité, le meilleur rapport performance/prix. Produit fiable, compact et design, la chaudière THPE s’installe dans tous types de logement et s’y intègre très facilement.
  • La pompe à chaleur hybride gaz est encouragée par les publics pouvoirs et est éligible aux aides publiques (MaPrimeRénov, CEE, TVA réduite, …). Respectueuse de l’environnement (jusqu’à 70% de CO2 en moins par rapport à une ancienne chaudière (2)), la pompe à chaleur hybride gaz est un équipement fiable et performant dans la durée qui vous assure un confort en toute saison.

Ces équipements permettent de réaliser de 20 à 40% d’économies d’énergie (1).

En construction neuve, la pompe à chaleur (PAC) hybride est l’équipement gaz de référence en maison individuelle.

Encourager l'efficacité énergétique avec des seuils de consommation plus sobres

La RE 2020 concerne les constructions neuves. Les bâtiments existants ne sont pas concernés par ces exigences.

Non le gaz ne disparait pas de nos maisons neuves !

Marie-Laure Charlot, chef de marché maison individuelle neuve et lotissements, nous parle de la Réglementation Environnementale des bâtiments neufs (RE2020) qui, contrairement à ce que l’on pourrait croire, n’interdit pas les solutions de chauffage au gaz dans les maisons neuves.

Elle concerne dans un premier temps le secteur résidentiel et sera étendue aux bureaux et bâtiments d’enseignement au cours du premier semestre 2022 (la date exacte devant encore faire l’objet d’une concertation). Les autres typologies de bâtiments seront soumises à cette réglementation courant 2023.

L’objectif est de donner la priorité à la sobriété énergétique et à l’utilisation d’énergies moins carbonées dans les logements résidentiels.

A lire aussi

La France a une stratégie d'approvisionnement diversifiée

En France, 17% du gaz consommé est russe. Près de 50% de notre gaz provient d’Europe, notamment de ...

Stop aux idées reçues sur l’avenir du gaz !

Le chauffage au gaz est autorisé et conserve de nombreux atouts. Avec l’essor du gaz vert, 100% loc...


  • (1) Économies d’énergie en kWh d’énergie primaire par an, pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire : de 30% à 40% pour une pompe à chaleur hybride* et de 20% à 30% pour une chaudière THPE au gaz**, en fonction de l’ancienneté de la chaudière remplacée, quelle que soit l’énergie d’origine.
    *Pompe à chaleur hybride : calculs réalisés par un bureau d’études sur la base de la méthode d’élaboration des diagnostics de performance énergétique (3CL-2021)
    **Chaudière à condensation (THPE) : Source : ADEME (Le saviez-vous ? - Ademe) https://www.ademe.fr/entreprises-monde-agricole/performance -energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/chauffage/saviez

    (2) Calcul effectué sur la base de la méthode 3CL-2021 pour une maison moyenne* située en zone climatique H2, en se référant aux contenus carbones du chauffage électrique et du gaz naturel indiqués dans l’arrêté du 31 mars 2021 modifiant diverses dispositions relatives au diagnostic de performance énergétique. *Maison de 110m² dont le degré d’isolation thermique est dans la moyenne du parc (tranche d’années de construction typique : 1975 à 1981)