ACTUALITÉ | Réglementation & normes Transition énergétique

20.05.2021 - 17H56

RE2020 : GRDF prêt à vous accompagner


La RE2020, qui va succéder à la RT2012, devrait entrer en vigueur dans quelques mois. Antoine Sellier, Responsable national Promotion Privée - GRDF et Pascal Delhomme, Responsable national Logement Social - GRDF nous décryptent les nouveautés et enjeux autour de cette nouvelle réglementation.

Quel est l’impact de la RE2020 sur l’activité de GRDF ?

Photo portrait Antoine SellierAntoine Sellier. Dans un premier temps, l’impact de cette nouvelle réglementation sera surtout sensible pour les maîtres d’ouvrages. Notre rôle, dans ce contexte, consiste à les accompagner et à leur apporter toutes les informations afin qu’ils prennent les bonnes décisions.

Pascal Delhomme. Et parce que cette RE2020 est ambitieuse, nous nous sentons investis d’une mission d’accompagnement. Cette mission, que nous avons toujours eue, est aujourd’hui plus importante que par le passé.

 

 


 

Quelles sont les principales complexités de cette RE2020 ?

Antoine Sellier. La principale complexité reste un calendrier serré puisque les textes doivent être publiés en juin pour une mise en application dès le 1er janvier prochain. En somme, il va falloir faire vite et bien. Nous voulons partager notre expertise sur les solutions gaz, les bonnes pratiques observées. Il ne faut négliger aucun scénario et partir sans a priori.

De quelle manière informez-vous et accompagnez-vous les maîtres d’ouvrage ?

Antoine Sellier. Nos équipes en région sont mobilisées pour accompagner les promoteurs et les bailleurs sur la conception de leurs futurs programmes RE2020. Nous prévoyons également un dispositif pour informer la filière de manière souple et efficace, grâce à des webinaires, des publications et des échanges avec les instances représentatives. Pascal Delhomme. Nous sommes dans la courbe d’apprentissage de la RE2020, qui s’annonce déjà évolutive. Et nous montons en compétence. Nous portons ce travail de veille auprès des maîtres d’ouvrage. Il s’agit d’un processus qui doit s’entretenir parce que des innovations vont progressivement s’ajouter à la réglementation actuelle.

Il se dit que cette RE2020 marque le début de la fin du gaz. Que répondez-vous ?

Antoine Sellier. Non, la RE2020 ne marque pas le chant du cygne du gaz. Le gaz n’est pas interdit dans la RE2020. La vraie finalité de cette réglementation consiste à se mettre sur la trajectoire de la neutralité carbone en 2050. Pour atteindre cette ambition, les gaz verts tiendront une place essentielle dans le mix énergétique de demain. En outre, nos réseaux sont capables et prêts à accueillir tous les nouveaux gaz à un coût maitrisé, et leur faire bénéficier de ses capacités de stockage, ce qui a beaucoup de valeur pour répondre aux besoins des logements.

Cette RE2020 va-t-elle générer des ruptures fortes ?

Pascal Delhomme. Dans un premier temps, elle pourrait avoir plusieurs impacts non négligeables. D’abord sur les coûts de construction, alors même que nous assistons à une forte baisse des permis de construire : par exemple, le nombre de logements sociaux financés en 2020 a atteint un niveau historiquement bas en passant largement sous la barre des 100 000 logements. Ceci résulte de la combinaison des effets des élections municipales, de la crise sanitaire, des ponctions financières réalisées sur les organismes Hlm et de nouvelles réglementations et normes. Ce contexte incertain nécessite une bonne compréhension des indicateurs et la recherche de solutions pragmatiques. C’est pourquoi GRDF se mobilise auprès de la filière.

Ensuite, il faut mesurer l’impact sur les coûts d’entretien ou de maintenance lié aux nouveaux principes constructifs ou encore à des systèmes de chauffage plus complexes et plus onéreux à entretenir. Rappelons que les organismes Hlm raisonnent en coût global et assument dans le temps leurs choix techniques. Il faut qu’une baisse des consommations énergétiques rime avec une baisse des charges et donne du pouvoir d’achat au locataire. Je mesure toute la difficulté aujourd’hui pour un organisme Hlm de monter une opération avec autant d’incertitudes.

 

Calendrier mise en place RE2020

Calendrier d'application de la RE2020
 

Quels sont les enjeux liés aux principales étapes du calendrier d'application ?

Antoine Sellier. Il convient de distinguer deux périodes : avant et après 2025. Avant 2025, l’enjeu consiste à travailler sur l’enveloppe du bâtiment avec un équipement performant pour garantir l’efficacité énergétique. Et combiner bâti renforcé et chaudière très haute performance énergétique représente un choix de construction à coût maitrisé. Après 2025, nous devons aller vers l’hybridation des équipements pour atteindre des seuils carbone plus ambitieux, alliant chaudière condensation pompes à chaleur électriques. Il existe déjà des solutions hybrides compatibles avec ce seuil : par exemple, en couplant la chaudière condensation avec une pompe à chaleur (PAC) pour la production d’eau chaude sanitaire (ECS).

L’enjeu pour toutes les filières sera de disposer de solutions énergétiques qui s’intègrent au bâti, peu encombrants et qui garantissent un bon niveau de confort même par temps froid. Et là, l’énergie gaz associée à une énergie renouvelable a des atouts à faire valoir car elle est capable de produire de la chaleur rapidement avec un bon rendement, pour un encombrement réduit et ce, quelles que soient les conditions climatiques. Nous travaillons déjà sur le sujet avec les industriels : PAC hybride, couplage chaudière et chauffe-eau thermodynamiques, y compris sur vecteur air, solaire thermique... Toutes ces solutions sont étudiées en individuel et en collectif.

Quelle est la place dévolue aux énergies renouvelables dans la RE2020 ?

Pascal Delhomme. Elles sont très peu prises en compte aujourd’hui. Je pense notamment aux solutions solaires photovoltaïques et surtout au solaire thermique. Cette solution, plébiscitée en BBC RT 2005, a quasiment disparu du paysage alors qu’elle se révèle très performante sur le plan de l’efficacité énergétique comme économique lorsqu’elle est bien conçue, bien installée et bien maintenue. Qui plus est, elle s’associe très bien avec le gaz, voire le gaz vert. J’espère que ces solutions seront mieux valorisées à l’avenir.

Découvrez notre dossier complet sur la RE2020

 

 

RE2020 : Les enjeux et les impacts pour le résidentiel


Comprendre la nouvelle règlementation et décrypter sa mise en œuvre.
 

En savoir plus

 

RE2020 : « Le gaz restera durablement présent dans la construction »

Stéphanie Cadrieu. Les consultations obligatoires des différentes parties prenantes, notamment le Co...

RE2020 : Les 6 éléments clés avant sa mise en œuvre

Plus largement, la méthode de calcul a évolué, avec de nouveaux scénarios climatiques ou une nouvell...

RE2020 : Quelles solutions gaz dans le logement collectif neuf ?

Règlementation nouvelle et évolutive, la RE2020 implique une phase d’apprentissage que nous vous proposons d’appréhender en commun.