ACTUALITÉ | Rénovation énergétique

03.12.2020 - 16H58

Dol-de-Bretagne : 80 logements rénovés passent en classe B

La réhabilitation de la résidence André Malraux en Ille-et-Vilaine a certes pris deux ans mais les résultats obtenus démontrent toute la pertinence d’une telle opération. Retour sur place.

C’est en 1979 que le bailleur social rattaché à Saint-Malo Emeraude Habitation, a édifié la Résidence intergénérationnelle André Malraux à Dol-de-Bretagne, en Ille-et-Vilaine. Dans le cadre du renouvellement de son parc, il a engagé en 2017 la rénovation des 80 logements, parmi lesquels quelques T2, huit logements pour séniors et 70 T3 et T4, l’ensemble réparti en dix cages d’escalier. « Pendant les deux ans qu’ont duré les travaux, nous avons dû déménager tous les locataires, cage par cage, puisque nous avons changé l’intégralité du système de chauffage », rappelle Josselin Le Du, responsable du Service Patrimoine d’Emeraude Habitation. « Les ballons électriques ont ainsi été tous remplacés par des chaudières individuelles gaz à condensation dans les grands logements, les T2 et les logements séniors conservant un système électrique ».

 

 

Pour cette vaste rénovation, ce sont donc les systèmes de chauffages et de production d’eau chaude qui ont été remplacés mais également l’ensemble de la résidence qui a été revue, avec l’isolation des façades et des combles, le changement de l’intégralité des menuiseries et des volets roulants et la mise en place d’un système de ventilation hydro-réglable.

Au niveau du Label BBC RENOVATION

Les effets conjugués de ces travaux permettent aujourd’hui à la résidence d’atteindre le niveau du label BBC Rénovation, puisqu’elle affiche une consommation en énergie primaire au logement de 86 KwhEP/m2/an. Mieux, tous les logements jusqu’alors très énergivores, classés d’ailleurs en classe E, atteignent désormais la classe B. « Nous avons effectué ces travaux en fonction d’un arbitrage entre la qualité/prix et la réduction des consommations pour nos locataires », ajoute Josselin Le Du.

 

 

Au passage, le bailleur social en a profité pour moderniser les façades, notamment grâce à l’installation de nouveaux garde-corps. Les logements du rez-de-chaussée profitent depuis de jardins privatifs et 40 appartements bénéficient de balcons de 6,5 m2. « Pour améliorer le cadre de vie, une clôture a été posée en bordure de résidence et les zones de stationnement ont été redessinées avec la création d’un cœur d’îlot paysagé dédié́ aux résidents », précise encore Josselin Le Du. Enfin, d’importants travaux ont été effectués à l’intérieur des logements, de la rénovation des pièces humides jusqu’à la réfection totale des revêtements muraux et de sols.

A lire aussi

Biométhane : la bonne solution pour décarboner le bâti ?

Pour atteindre les objectifs fixés par la transition énergétique, la rénovation énergétique des bâti...

Quelle rénovation pour un parc vertueux ?

Pour répondre aux objectifs gouvernementaux liés à la transition énergétique et aux impératifs des p...

Cinq clics suffisent pour engager des travaux de rénovation

Avec l’aide de GRDF, le bureau d’études Ingérop Conseil et ingénierie a récemment mis au point un ou...