4 solutions techniques pour rénover votre chaufferie collective

Vous souhaitez réduire les charges de votre copropriété ou encore améliorer votre empreinte environnementale ? Avec les solutions techniques au gaz, vous pouvez atteindre des niveaux de performance énergétique très élevés pour un investissement maîtrisé. Quels que soient vos besoins, il existe une solution gaz adaptée. Tour d’horizon des solutions possibles pour un projet de rénovation énergétique réussi.

Pourquoi choisir le gaz pour rénover votre chaufferie collective ?

Le chauffage au gaz, assuré par un système de production centralisé, utilise un circuit d’eau chaude intérieur qui alimente des émetteurs pour un confort apprécié et reconnu de tous et un coût énergétique très compétitif.

L'installation à boucle d’eau présente l’avantage d’être multi-énergies et évolutive. Elle pourra ainsi s’adapter à l’avenir à de nouvelles sources de génération de chaleur d’origines renouvelables, permettant au logement de rester durablement moderne et en adéquation avec les évolutions réglementaires. Et les perspectives d’avenir sont prometteuses avec, notamment, le développement du biométhane, un gaz vert 100% renouvelable.

Rénover votre chaufferie collective au gaz présente donc de multiples avantages. Quelle que soit votre motivation, découvrez la solution gaz qui vous convient.

Avec le brûleur gaz, passez rapidement et à moindre coût du fioul au gaz

Si votre installation au fioul est suffisamment récente, il est possible d’envisager uniquement le remplacement du brûleur fioul par un brûleur au gaz. Cette solution vous permettra de bénéficier rapidement des avantages du gaz et à moindre coût.

Attention ! la conversion au gaz de votre chaufferie fioul nécessite d’être vigilant au choix du brûleur (détermination de la puissance) ainsi qu’à son mode de régulation et son installation Dans tous les cas, il est important de se rapprocher des fabricants de brûleur.

Pour en savoir plus sur le remplacement de votre brûleur fioul, consultez notre dossier technique sur Cegibat.

 

Les actions à entreprendre pour convertir au gaz votre brûleur fioul
 
  • Le remplacement d’un brûleur associé à un changement d’énergie (passage du fioul au gaz ici) est considéré comme une opération d’amélioration de la performance énergétique du système de chauffage existant et requiert donc une prise de décision en assemblée générale selon les règles édictées par l’article 25 de la loi du 10 juillet 1965.
  • Une fois la décision votée, il vous faudra mettre en conformité votre local chaufferie. Vous devrez notamment gérer votre cuve fioul (vidange, dégazage, nettoyage, neutralisation et dépose), vous conformer aux exigences pour la protection incendie ou encore respecter les règles de dimensionnement de la ventilation et du conduit de fumée.
  • Le changement de combustible engendrera, enfin, une modification de votre contrat d’exploitation.

 

Avec la chaudière gaz à condensation, bénéficiez d’une solution reconnue et performante

La chaudière à condensation gaz est considérée comme la solution gaz de référence pour votre projet de rénovation énergétique.

Utilisée depuis de nombreuses années, la chaudière à condensation est, en effet, un équipement performant dont la technologie est maîtrisée par les professionnels, qu’il s’agisse de son installation ou de sa maintenance.

Des rendements améliorés grâce au principe de condensation

La particularité de la chaudière à condensation gaz réside dans sa capacité à récupérer et valoriser une partie de la chaleur qui est habituellement perdue dans la fumée grâce au principe de condensation.

Cette technologie permet ainsi d’atteindre des rendements très importants et de générer des économies jusqu’à 20 à 30% sur les consommations de chauffage et d’eau chaude selon l’ancienneté de la chaudière remplacée1.

Fonctionnement d’une chaudière à condensation collective

 

Découvrez une réalisation exemplaire avec l’installation de deux chaudières gaz à condensation dans une copropriété du 12ème arrondissement de Paris

 

 

 

 

Au sein d’une copropriété du 12ème arrondissement de Paris, l’installation de deux chaudières à condensation au gaz, réalisée dans le cadre d’un chantier complet de rénovation énergétique, a permis de réaliser rapidement d’importantes économies. Rencontre.

 

Découvrir cette réalisation

Pour en savoir plus sur la chaudière à condensation collective en copropriété, consultez le dossier technique de Cegibat.

 

Combinez gaz et énergies renouvelables

Vous souhaitez combiner performance énergétique et respect de l’environnement ? Avec le gaz, c’est possible. Le gaz peut, en effet, s'associer avec les énergies renouvelables (solaire thermique, photovoltaïque, etc.) avec lesquelles il présente une réelle complémentarité.

Solaire thermique et gaz : une combinaison gagnante

En association de la chaudière gaz à condensation, il est possible de profiter de l’énergie solaire pour préchauffer l’eau chaude sanitaire dans votre copropriété. Une bonne façon de réduire les consommations d’énergie tout en diminuant les émissions de CO2.

Comment cela fonctionne-t-il ? La chaleur captée via des panneaux solaires thermiques en toiture est récupérée et transportée grâce à un fluide caloporteur. L’énergie créée est alors transmise via un échangeur à un volume d’eau sanitaire et est ainsi chauffée et stockée dans un ballon. En cas de nécessité, un appoint thermique peut être fourni par la chaudière gaz à condensation garantissant un confort permanent quelle que soit la température extérieure.

 

Principe de fonctionnement d’un Chauffe-Eau Solaire Collectif

 

 

Découvrez une réalisation exemplaire dans une copropriété du 13ème arrondissement de Paris

 

 

 

 

A Paris dans le 13ème arrondissement, la résidence Lançon-Rungis a fait l’objet d’une rénovation conforme aux critères « Bâtiment Basse Consommation », un projet accompagné par le Syndic Sogeprim-Gestion et des partenaires experts.

Découvrir cette réalisation

Pour en savoir plus sur le duo gagnant solaire thermique et gaz, consultez le dossier Cegibat.

 

Avec la cogénération au gaz, optez pour une solution innovante et collaborative

La cogénération au gaz consiste à produire simultanément de la chaleur, utilisée pour le chauffage ou la production d’eau chaude sanitaire, et de l’électricité. Le module de cogénération gaz associé une chaudière à condensation permet d’obtenir d’excellents rendements globaux.

Bon à savoir : on parle de micro-cogénération lorsque la puissance électrique est inférieure à 36VA et de mini cogénération entre 36 et 250 kVA.

Le très bon rendement des chaudières gaz à mini-cogénération permet à votre copropriété de faire des économies d’énergie substantielles et la production d’électricité est un atout complémentaire à ne pas sous-estimer.

 

Schéma de principe d’une installation de cogénération (source cegibat)

 

Revente, autoconsommation... : comment valoriser l’électricité produite ?

L’électricité produite grâce au process de cogénération peut être injectée et vendue sur le réseau d’électricité. Si cette possibilité était la plus fréquente ces dernières années avec des tarifs de revente attractifs, il est désormais envisageable de valoriser localement l’électricité produite en l’autoconsommant sur site. L’électricité produite est alors utilisée pour couvrir les consommations dans les parties communes (éclairage, ascenseur, ventilation, etc..), et peut même être autoconsommée collectivement entre occupants de la copropriété. Cette dernière pratique en est à ses débuts et des opérations commence à voir le jour notamment dans le logement neuf. Un premier pas vers l’autonomie énergétique.

 

 

1Source ADEME https://www.ademe.fr/entreprises-monde-agricole/performance-energetique-energies-renouvelables/lenergie-bureaux/dossier/chauffage/saviez

 

Découvrez une réalisation exemplaire de mini-cogénération avec le Résidence La Plage

 

 

 

 

Dans le cadre de la renégociation du contrat de chauffage, la résidence La Plage souhaitait baisser les charges de chauffage et d'eau chaude sanitaire, tout en bénéficiant d’un équipement performant et innovant.

 

Découvrir cette réalisation

Pour en savoir plus sur les modules de mini/micro-cogénération, découvrez la fiche technique sur Cegibat.

 

A lire aussi

Solaire thermique et gaz : l’exemple de la copropriété « Les Incas »

En 2004, une copropriété de la célèbre station balnéaire de la Grande-Motte décidait d’associer gaz ...

Cogénération gaz en autoconsommation collective : ce qu’il faut savoir

Depuis février 2017, les copropriétés ont la possibilité de consommer leur propre production d’élect...

Fin du fioul : changer seulement pour un brûleur à gaz ?

Alors que le gouvernement vient d’interdire les chaudières au fioul à partir du 1er janvier 2022, le...