Le BIM, une démarche innovante pour la filière du bâtiment

Plus qu'un simple logiciel de modélisation en 3D, le BIM (Business Model Information) est une méthode de travail collaborative qui représente une réelle opportunité pour l'ensemble des acteurs du bâtiment. Reposant sur une base de données numérique complétée et mise à jour par chaque professionnel tout au long du cycle de vie du projet, le BIM favorise les échanges et permet de gagner en efficacité.

Le BIM, une valeur ajoutée pour les projets du bâtiment

Adapté à tous les marchés (neuf, rénovation) et à tous les types d'entreprises et de chantiers, ce process innovant cumule les avantages : gain de temps, réduction de la sinistralité, amélioration de la qualité, optimisation dans la gestion des interfaces, optimisation de la gestion du patrimoine…

Loin d’avoir montré tout son potentiel, le BIM pourrait s’imposer naturellement dans les métiers du bâtiment et GRDF, toujours enclin à mieux accompagner les acteurs de la filière, vous en propose un petit tour d’horizon !

Le BIM, c’est quoi ?

Adossé à une base de données standardisée constituée d’« objets » techniques décrits précisément, le BIM est une manière de visualiser le projet tout au long de son processus de construction (ou de rénovation) et d’exploitation. En concentrant l’ensemble des informations afférentes à l’ouvrage (dimensions, performance,…), il favorise la transversalité entre l’ensemble des intervenants et permet d’anticiper les prises de décision, les éventuels problèmes rencontrés sur les chantiers et l’exploitation du bâtiment. Évolutive, la maquette numérique 3D n’a de cesse de s’enrichir au fur et à mesure de l’avancement du projet !

Le cycle de vie du bâtiment et sa base de données (source : Fédération Française du Bâtiment)
Le cycle de vie du bâtiment et sa base de données (source : www.ffbim.fr)

À ce jour, la réglementation française n’impose par le recours au BIM. Néanmoins, la multiplication des appels d’offre y faisant référence démontre la nécessité de s’y préparer ! GRDF l’a bien compris et a donné l’impulsion pour la création d’objets BIM gaz naturel.

Les équipements gaz naturel ont désormais leurs objets BIM !

Soucieux d’accompagner la filière, GRDF a sollicité les fabricants d’équipements gaz sur la description précise de leurs produits. Aussi, au-delà des objets d’ores et déjà existants pour représenter les principaux générateurs (ex : chaudières), les objets BIM gaz naturel suivants ont été créés : coffret gaz, poste de détente comptage gaz, gaine de conduite montante, placard technique gaz (standard et équipé) et compteur gaz. Disponibles en format interopérable, chacun d’entre eux comporte les principales dimensions, l'éventuelle présence d'équipements spécifiques (organe de coupure, détendeur, régulateur) ainsi que le lien vers une notice d'utilisation. Et il ne s’agit là que de la première étape, des évolutions étant actuellement en cours !

Quels que soient la taille de l’entreprise, l’ampleur du chantier ou le marché adressé, le BIM présente donc de nombreux atouts pour concevoir, entretenir et rénover les bâtiments.

Les bénéfices attendus du BIM

Bien que nécessitant un investissement initial relativement conséquent (acquisition du logiciel, coûts de formation, conduite du changement), le BIM génère des gains multiples permettant d’amortir, in fine, les coûts de lancement dans la démarche :

  • Gain de temps grâce à la mise à disposition d’informations techniques normalisées et à la visualisation 3D permettant de mieux organiser les travaux et de les expliquer aux équipes et aux clients,
  • Amélioration de la qualité des travaux (erreurs détectées en amont,…),
  • Collaboration accrue entre les intervenants,
  • Réduction des gaspillages et de la sinistralité.

Ces bénéfices seront d’autant plus vrais que les processus et outils s’avéreront interopérables. En effet, le succès de la démarche dépend de la possibilité de communiquer avec les acteurs en s’appuyant sur des standards ouverts, ce qui laisse cependant présager de futurs débats autour de la question de la sécurisation des données !

Adopter la méthode de travail BIM demande une capacité d’adaptation et d’ouverture mais les gains de productivité qui en découle démontrent qu’il s’agit là d’un investissement d’avenir.

Un partage d’expérience autour du BIM

Et ceux qui se sont lancés dans la démarche BIM, qu’en ont-ils pensé ?

Retrouvez le témoignage de OTE Ingénierie et Enertek, deux bureaux d’étude pionniers de la démarche collaborative !

Plan du campus de Charleville (08) réalisé en BIM avec un logiciel BIM Revit
Plan du campus de Charleville (08) réalisé en BIM avec un logiciel BIM Revit