ACTUALITÉ | Aide & Financement

13.03.2020 - 15H55

Objectif 2020 : distribuer MaPrimeRenov’ à 200 000 foyers

Depuis le 1er janvier dernier, le dispositif gouvernemental MaPrimeRénov’ se substitue aux aides précédentes. Destiné à encourager la rénovation énergétique, il simplifie et accélère les procédures. Explications avec Hippolyte Carrière, chargé de mission déploiement de MaPrimeRénov’ au sein de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH), un organisme qui a pour vocation l’amélioration du parc privé de logements et qui est chargé de distribuer ces aides.

Comment fonctionne le dispositif MaPrimeRénov ?

 

MaPrimeRénov’ est une prime d’Etat à la rénovation énergétique, qui fonctionne par demande en ligne accessible sur le site www.maprimerenov. gouv.fr et dont l’intérêt, par rapport aux anciens dispositifs, repose sur le fait que le paiement intervient rapidement après les travaux.

 

 

Quels sont les délais ?

Le demandeur, dès lors qu’il peut fournir un devis d’un professionnel, va faire sa demande en ligne. Il reçoit un accusé de réception et peut commencer les travaux ou bien attendre la réponse de l’Anah à sa demande d’aide. Il reçoit ensuite un retour lui indiquant combien il peut obtenir de subventions. Il réalise ses travaux, nous fait parvenir sa facture sur son espace personnel en ligne et reçoit le paiement de sa subvention ensuite. Les premiers versements de prime auront lieu en avril. Pour l’instant, il y a un petit délai d’attente parce que le dispositif a été lancé au 1er janvier 2020. A terme, l’objectif est un règlement à 15 jours à partir du moment où il nous fournit sa facture. Et non plus à 18 mois, comme c’était le cas avec le crédit d’impôt.

 

A qui s’adresse ce dispositif ?

Cette prime s’adresse aux propriétaires aux revenus modestes ou très modestes, sous un seuil de ressources donc, pour leur résidence principale, que ce soit une maison ou un appartement, et ce logement doit être construit depuis au minimum deux ans. Il faut également avoir recours à un artisan RGE, « Reconnu Garant de l’Environnement ». Si le demandeur a fait sa demande correctement et renseigné toutes les informations, il n’y a aucune raison qu’il y ait un refus.

 

Quel est le montant de cette prime ?

C’est une prime forfaitaire selon le type de travaux que l’on réalise. Les travaux les plus performants sur le plan énergétique sont les plus subventionnés. Par exemple, pour une chaudière gaz à très haute performance énergétique, la prime s’élève à 1 200 euros pour un ménage très modeste et de 800 euros pour un ménage modeste.

 

Combien de personnes en ont bénéficié jusqu’ici ?

Nous en sommes aujourd’hui à plus de 10 000 dossiers déposés depuis le début de l’année. L’objectif annuel est de 200 000 primes distribuées. Au vu de la dynamique de progression depuis le lancement, nous devrions atteindre ces niveaux.

 

Que se passe-t-il au 31 décembre 2020 ?

Le dispositif sera maintenu et la plateforme sera déployée vers les autres publics qui bénéficient encore cette année d’un CITE résiduel. Elle pourrait d’ailleurs être également ouverte aux syndics de copropriété.

 

Est-ce à dire que le syndic lui-même pourra faire la demande pour l’ensemble des copropriétaires ?

C’est en cours de réflexion. Mais l’idée consiste bien à ce que MaPrimeRénov’ soit accessible à tous les Français.

 

Comment MaPrimeRénov’ s’articule-t-elle avec le dispositif « Coup de pouce » ?

Le dispositif Coup de pouce est une bonification du Certificat d’Economie d’Energie (CEE). MaPrimeRenov’ se cumule avec les autres dispositifs pour permettre à tout le monde de réaliser des travaux de rénovation énergétique. L’idée est de permettre ce cumul sans toutefois dépasser 75% de la dépense éligible pour les propriétaires modestes et 90% pour les propriétaires très modestes.

 

Comment trouver la bonne porte d’entrée entre les nombreuses aides pour la rénovation énergétique des logements ?

Dès lors qu’il est question de rénovation énergétique des logements, il faut mobiliser les aides de l’ANAH. La première étape consiste à contacter un conseiller FAIRE par l’intermédiaire du site www.faire.gouv.fr, ou d’aller dans un des espaces Faire, qui sont présents sur l’ensemble du territoire, pour se faire accompagner et comprendre les démarches au plus proche de chez soi. Vous aurez alors accès à l’ensemble des aides auxquelles vous êtes éligibles. Et les conseillers FAIRE pourront également vous aiguiller sur les programmes d’aides disponibles dans vos régions. Y compris le dispositif Coup de pouce. Ce sont des experts en conseil en rénovation énergétique qui orientent en fonction des différentes aides.