ACTUALITÉ | Innovation Transition énergétique

15.06.2020 - 16H41

Autoconsommation : le programme « Allée Félibien » montre l’exemple

Bouygues Immobilier s’est fixé des objectifs ambitieux en termes énergétiques pour son programme « Allée Félibien » au cœur de Nantes. Résultat, grâce à un module de micro-génération gaz, toutes les parties communes de la résidence seront autonomes en électricité.

A l’origine du programme « Allée Félibien », dès 2015, Bouygues Immobilier avait pour objectif de l’inscrire dans une démarche cohérente avec la future RE 2020. Au-delà de cette ambition, le projet portait en lui-même de nombreux atouts, par sa situation au cœur de Nantes, le long d’une large esplanade piétonne pour l’occasion, par le standing des prestations proposées, ou par ses larges balcons et ses terrasses avec vue sur le cœur d’ilot paysagé. « L’opération se prêtait vraiment à ce que nous soyons également innovants sur le plan énergétique », raconte Laurent Gourdon, Directeur Loire-Océan au sein de Bouygues Immobilier. « Avec ses 177 logements répartis dans 5 bâtiments, de vastes et belles parties communes, nous avons réfléchi avec GRDF à la mise en place d’un module de micro-génération gaz, installé dans la chaufferie collective. Grâce à ce système, nous allons pouvoir rendre autonomes en électricité les parties communes de l’ensemble de l’opération, lorsque le projet sera livré début 2021 ». Sont ainsi concernés les parkings, l’éclairage, les ascenseurs, la ventilation ou encore les pompes de relevage ».

 

 

 

Un système aux dimensions maîtrisées

La question d’une éventuelle revente de cette chaleur convertie en électricité - souvent associée à des dispositifs administratifs longs et complexes - s’est posée mais le promoteur a souhaité que l’intégralité de l’énergie produite bénéficie directement à la résidence et à ses usagers. Visant ainsi la stricte autoconsommation avec une technologie éprouvée et fiable. « GRDF nous a proposé un produit innovant et nous a aidé dans nos discussions avec les bureaux d’études thermiques et fluides pour que nous parvenions à un dimensionnement optimisé du système », confirme Jean-Michel Cuma, Responsable Conception chez le promoteur. En plus du confort intrinsèque de ce programme, les résidents vont donc bénéficier de charges nettement moins onéreuses que celles d’un immeuble classique. Au gain sur le Bbio, estimé à 45% grâce à l’enveloppe du bâtiment, va ainsi s’ajouter un gain sur le coefficient d’énergie primaire (Cep) de l’ordre de 32%. A l’évidence, de telles performances auront une incidence positive sur les factures d’énergie.

A lire aussi

Logement social et gaz, la newsletter des bailleurs sociaux

Vous êtes bailleur social ? Dossiers techniques, actualités, témoignages… Pour rester informé des de...

Inscrivez vous à la newsletter « Logement social

Bailleurs sociaux, cette newsletter digitale composée de dossiers techniques, d’actualités ou encore...

Autoconsommation collective à Bron

Parmi les nombreuses innovations du programme Pandora lancé par Alliade Habitat figure la production...