En route vers la neutralité carbone


Décarboner l’industrie représente un réel enjeu, tant aux plans sociétal et économique qu’environnemental et climatique. Tous secteurs d’activité confondus, de nombreux industriels préparent leur feuille de route pour contribuer à la neutralité carbone à l’horizon 2050.

De nombreux leviers d’action pour décarboner l’industrie en préservant votre rentabilité

Les moyens technologiques pour maîtriser les consommations énergétiques et réduire les émissions de gaz à effet de serre des industriels sont variés et peuvent répondre à différents usages.

  • L’efficacité énergétique des procédés industriels (adoption de solutions gaz performantes, mais aussi l’entretien et le réglage optimal des installations existantes ou en place, la régulation et le monitoring…). Capitalisant sur vos actions de maîtrise énergétique et vos équipements existants, elles permettent d’éviter de nouvelles dépenses d’investissement (capex).

    Conduire une démarche de maîtrise énergétique pour gagner en compétitivité et contribuer à sa neutralité carbone
  • L'évolution du mix énergétique :
  • Les nouveaux procédés : adaptation ou amélioration des installations, choix de la technologie éprouvée ou de rupture la mieux adaptée au besoin.

  • Les technologies de capture et de stockage du CO2, locales ou déportées. Faire un lien article maitrise énergétique, chapitre Capter le carbone pour le stocker ou le valoriser).

Ces différents leviers ont des niveaux de maturité différentes mais tous participent à la stratégie neutralité carbone et contribuent à la durabilité de votre entreprise.

Des outils pour financer la décarbonation des entreprises

Pour les petites et moyennes entreprises de l’industrie, les principaux freins sont d’ordre financier. Pour les accompagner dans la mise en œuvre de leur décarbonation, l’État déploie plusieurs types de mesures incitatives.

  • Les Certificats d’économies d’énergie (CEE), au travers d’opérations standardisées et spécifiques.
  • Le Plan de relance consacre 1,2 Md € entre 2020 et 2022 à la décarbonation de l’industrie via l’Ademe et l’Agence des services de paiement (ASP). 200 M€ ont déjà été fléchés sur des appels à projets en faveur de l’efficacité énergétique et de la production de chaleur renouvelable.
  • L’accompagnement par l’Ademe, au travers de l’élaboration des plans de transition sectoriels (PTS). 9 secteurs industriels sont ciblés : l’acier, l’aluminium, le ciment, l’ammoniac, le chlore, l’éthylène, le papier-carton, le sucre et le verre.

Comment conduire une démarche de neutralité carbone ?

La démarche de neutralité carbone relève de nombreux leviers, à commencer par ceux qui constituent le scope 1 de la démarche - les émissions directes, générées par l’activité - et le scope 2 - les consommations d’électricité, de vapeur, de chaleur ou de froid. Elle s’applique fondamentalement au périmètre global de l’activité, et également au scope 3, le plus complexe à évaluer mais aussi, dans de nombreux cas, celui qui représente la plus forte part d’émissions de GES. La logistique des marchandises (entrantes et sortantes), les déplacements des collaborateurs et des clients, les bâtiments, la fin de vie des produits et donc leur écoconception sont autant de dimensions à prendre en compte dans l’impact carbone de l’activité industrielle.

La démarche de neutralité carbone est également dépendante d’autres leviers, tels que la conception même des produits (design, obsolescence), la formation des salariés, etc. Pour diviser par cinq ses émissions, l’industrie va devoir utiliser tous les leviers d’action possibles sur ses propres activités et embarquer ses fournisseurs et ses clients.

Conduire une démarche de maîtrise énergétique en vue de la neutralité carbone

 

Comment financer votre démarche de neutralité carbone ?

Pour financer les travaux d’efficacité énergétique, les industriels peuvent actionner différentes aides et dispositifs de financement.  Ils permettent de financer des projets d’amélioration ou de rénovation énergétiques ainsi que l'investissement dans de nouvelles installations performantes. 

 

GRDF vous accompagne. Contactez un expert.

 

 

Ils ont choisi le gaz et témoignent

A l’occasion du renouvellement de sa chaufferie en 2011, La Distillerie De La Tour, à Pons (Charente-Maritime), ..

En savoir plus