Produire localement son électricité avec la pile à combustible

Un produit performant à l’assaut du marché français 

Une chaudière qui produit, avec une grande efficacité énergétique, tel est le défi relevé par la pile à combustible au gaz naturel. Cette innovation s’inscrit dans la démarche de production locale d’électricité, sans révolutionner les pratiques des installateurs.

 

Pile à combustible au gaz Vitovalor de Viessman - GRDF
Vitovalor 300P - Weissmann

Comment ça marche ?

En apparence, c’est une chaudière au sol, de la taille d’un réfrigérateur américain, intégrant un ballon de stockage de chaleur et d’eau chaude sanitaire, et aussi simple à installer et à raccorder qu’une chaudière au gaz naturel.
En réalité, la pile à combustible est un produit intégré innovant et efficace pour les maisons individuelles. Le gaz naturel, converti en hydrogène (au sein d’un réformeur), réagit avec l’oxygène de l’air au sein du cœur de pile, générant ainsi électricité et chaleur sans pièce en mouvement.

Une chaudière à condensation d’appoint est intégrée pour les besoins thermiques de pointe ; la production électrique se faisant lorsqu’il y a un besoin de chaleur, elle fonctionnera donc 20 à 30 % du temps, majoritairement en hiver.

Produire de l’électricité à domicile

Testée par GRDF en conditions réelles sur plus de 50 sites en France, avec 9 fabricants différents, la pile à combustible atteint un niveau de maturité suffisant pour envisager une commercialisation. L’intégration à la RT 2012 est par ailleurs en cours.
Le 1er produit est disponible à la vente dès juin 2017 sur le marché français.
Il s’agit de la Vitovalor 300P de Weissmann, qui génère environ 750 W d’électricité et de 1 à 20 kW thermiques. De très haute performance, elle permet de couvrir l’ensemble des besoins thermiques et la majorité du besoin électrique d’un logement. A titre d’exemple, pour une maison de 150 m² consommant 15 000 kWh de gaz naturel par an, elle produit 3 500 kWh d’électricité environ.

Un appareil classé A++ pour des maisons performantes

Destinée aux maisons neuves et aux rénovations haut de gamme en maison individuelle, la pile à combustible – avec un rendement de 140 % minimum sur énergie primaire – disposera d’une étiquette A++, soit une économie d’énergie de 30 % par rapport à une chaudière à condensation.
Annoncée au prix d’une pompe à chaleur électrique haut de gamme, son coût devrait être rapidement optimisé avec l’augmentation des volumes. Si plus de 200 000 systèmes ont déjà été installés au Japon, une enquête, réalisée en 2016 en France, a conclu que 84% des 1000 particuliers interrogés se sont montrés intéressés par le concept de pile à combustible.

Et demain ?

Résolument tournée vers l’avenir, alors que 10 % du gaz distribué en 2030 sera vert, la pile à combustible tirera parti de l’arrivée du biométhane dans le paysage énergétique. Ajoutons aux économies d’énergie réalisées, une production électrique lorsque nous en avons le plus besoin : en hiver et lorsque nous sommes à la maison. La pile à combustible deviendra ainsi la première source de production locale d’électricité verte.
S’appuyant sur une vision équilibrée de ses réseaux d’énergie, GRDF travaille à l’évolution de leur contenu et des utilisations qui en sont faites. Dès aujourd’hui disponible et compatible avec une vision d’avenir de la transition énergétique, la pile à combustible pourra mettre à profit sa flexibilité pour soutenir localement le réseau électrique lorsqu’il en aura besoin.