MEUHVELEC - Biométhane : un projet agricole autonome

ChargementTélécharger le PDF de la fiche

Une méthanisation à taille humaine à la ferme

Il s'agit d'un projet agricole autonome, où la méthanisation permet de traiter des effluents de l'exploitation (comprenant des vaches laitières, des poules pondeuses et la production de céréales), ainsi que des coproduits agro-industriels locaux.
Opérationnel depuis juin 2017, l'unité de méthanisation produit en moyenne 65 Nm3/h de biométhane. Cette production correspond à la consommation de gaz annuelle d'environ 600 foyers ou 23 bus GNV.

Focus sur le site de méthanisation

Mis en service en 2017, le site est composé d'une unité de méthanisation à la ferme (SAS Meuhvelec), à Veigy-Foncenex, en Haute Savoie. L'agriculteur traite majoritairement ses déchets (fumier et lisiers) dans le méthaniseur. Ses intrants sont donc largement maitrisés.


Capacité de traitement : 9 700 tonnes de matière organique dont 60% sont des effluents d'élevages.


Zone d'épandage : 250 ha de surface d'épandage (uniquement sur la GAEC La néveuse), pour 7 500 m3 de digestat.

1 200 tonnes de compost issues de la méthanisation sont valorisées en filière locale.


Intérêts :

- Valorisation des effluents agricoles,

- Double valorisation des sous-produits locaux (Energie et retour au sol avec amendement organique),

- Production d'engrais naturel enrichit (digestat) permettant de réduire l'utilisation d'engrais de synthèse pour les cultures.


Investissement : environ 3 millions d'euros, financés majoritairement par le Crédit Agricole.


Subventions : 675 k€ par la Région Auvergne Rhône-Alpes, le département de la Haute-Savoie et l'Ademe.

La parole à

... Loïc Detruche, président de la SAS Meuhvelec :


" En m'associant avec mes parents sur l'exploitation agricole en 2012, j'ai tout de suite réalisé des études pour voir si nous pouvions construire une unité de méthanisation agricole. L'objectif premier était de valoriser nos effluents d'élevage pour avoir un engrais naturel plus riche et ainsi réduire notre consommation d'engrais de synthèse. C'est chose faite avec une réduction de 70% de ces apports qui étaient réalisés sur nos prairies et céréales.

La méthanisation permet à notre entreprise de réduire considérablement son empreinte écologique, avec une modification de nos pratiques culturales. Et beaucoup plus car nous traitons plus de 4 000 tonnes de co-substrats par année (bac à graisse, pelouses, invendus de GMS et restes de repas), ce qui permet à ces "déchets" d'avoir une seconde vie en produisant une énergie renouvelable et de l'engrais pour nos cultures."

Focus sur ...

.... La méthanisation

Construite par Biogaz Services, l'unité de méthanisation est constituée d'un digesteur de 1 900 m3.


Intrants :

- Effluents agricoles de l'exploitation , par année : 4 000 tonnes de lisiers, 500 tonnes de fumiers, 100 tonnes de fientes de volaille, 400 tonnes de cultures en dérobées, 200 tonnes de fumiers de cheval.


- Valorisation de matières extérieures à l'exploitation, par année :  500 tonnes de pelouses, 250 tonnes de déchets d’œufs,

1 200 tonnes de graisses de bac, 50 tonnes d'huiles alimentaires usagées, 2 500 tonnes de déchets d'industries agro-alimentaires.


Type de méthanisation : mésophile en voie liquide, infiniment mélangée. Temps de séjour : 50 jours.


Chauffage des digesteurs : les digesteurs sont chauffés grâce à la production de biogaz.


Stockage tampon du biogaz : environ 945 Nm3 en ciel gazeux, soit 8 heures de production à 65 Nm3/h de biométhane. 


Hygiénisateur présent sur site : oui

... L'épuration et l'injection

L'unité d'épuration permet de transformer le biogaz produit, composé à 55 % de méthane, en biométhane. Après prétraitement, séchage et filtration sur charbon actif, le biogaz est comprimé et acheminé jusqu'à l'unité d'épuration. 


Fournisseur de l'épurateur : Prodeval


Type d'épuration : Membranaire


Capacité nominale d'épuration installée : 120 Nm3/h


Rendement de l'épuration : Supérieur à 99.5% de rendement avec moins de 1% de pertes.


Pour être injecté dans le réseau de gaz naturel, la qualité du biométhane doit respecter les préconisations techniques du distributeur de gaz. Après épuration, le gaz est odorisé, contrôlé, compté puis injecté par GRDF. Une fois injecté, le fournisseur qui rachète le gaz à Meuhvelec peut vendre un gaz renouvelable dans ses contrats de fourniture de gaz. Le gaz ainsi produit sera utilisé pour les mêmes usages que le gaz naturel : mobilité (Bio-GNV), chauffage, ECS, process, cogénération...


Fournisseur de gaz : SAVE Energies


Début d'injection :  20 juin 2017

Intérieur du poste d'injection

Epandage

Pour aller plus loin :

Facebook "SAS Meuhvelec"

Le site du groupe de travail injection : http://www.injectionbiomethane.fr/


Contact GRDF :

Pauline Evrard-Guespin

Chef de projet Biométhane

Portable : 06 83 24 19 14

pauline.evrard-guespin@grdf.fr