ACTUALITÉ | Equipements

30.10.2019 - 14H28

Dossier spécial émetteurs : quelles solutions préconiser à vos clients ?

4 minutes de lecture

Rénover, c’est souvent l’occasion pour vos clients de s’interroger et d’envisager de nombreuses solutions. Le choix n’est pas toujours facile et, nécessairement, ils s’en remettent à vos conseils de professionnels. Une donnée principale reste bien évidemment le budget… Pour les guider dans leur choix et leur proposer l’émetteur qui répondra parfaitement à leurs attentes. Radiateurs, planchers, murs ou plafonds chauffants, la liste est longue… mais chaque solution a ses atouts et ses spécificités.

Des radiateurs dans tous leurs états

Les radiateurs à eau chaude chauffent, contrôlent la température, consomment peu… Pour bien les choisir, plusieurs critères sont à retenir :

 

  • L’encombrement
  • L’ameublement des clients
  • Les caractéristiques thermiques du logement mais aussi l’aspect économique

 

Trois types de radiateurs ou, plutôt, trois types de matériaux :

Le radiateur en fonte : profite d’une grande capacité à stocker la chaleur et donc d’une très bonne inertie, ce qui lui permet encore de diffuser de la chaleur plusieurs minutes voire plusieurs heures après l’arrêt du chauffage

 

Le radiateur en acier : parfait pour les pièces bien isolées ou celles qui ont un besoin rapide de chaleur, il multiplie les modèles design et les couleurs, cependant il ne bénéficie pas d’une grande inertie

 

Le radiateur en fonte d’aluminium : c’est l’alliance parfaite entre rapidité de chauffe et inertie thermique. Il présente cependant d’importants risques de corrosion

 

 

Plinthes chauffantes : une solution confortable

Le fonctionnement des plinthes chauffantes est basé sur la circulation d’eau chaude dans un réseau de plinthes créant ainsi un rideau thermique. La chaleur dégagée par la plinthe vient chauffer le mur juste au-dessus ; celui-ci accumule alors la chaleur par inertie puis la restitue par rayonnement. Les plinthes chauffantes sont très discrètes et libèrent totalement la surface des murs. Plus faciles à installer qu’un plancher chauffant, elles ne nécessitent pas une longue immobilisation des pièces et offrent une chaleur douce, confortable et homogène. Un taux d’humidité de 50 % à 60 % empêche la condensation des murs et conserve les parois saines et sans moisissure.

 

 

Planchers, murs et plafonds chauffants : en toute discrétion…

Trois solutions à envisager dans le cadre d’une rénovation lourde et qui présentent le même avantage : constituées toutes les trois d’un générateur de chauffage, d’un collecteur (départ chaud/retour froid), d’un thermostat d’ambiance et, bien sûr, d’un réseau de distribution d’eau chaude basse température, elles offrent une sensation de confort sans desséchement de l’air ainsi qu’un réel gain de place. L’émetteur étant dissimulé dans le sol, le plafond ou les murs, la totalité de la surface habitable du logement est disponible pour distribuer l’espace sans contrainte.

 

 

Le plancher chauffant

 

 

Son principe ?

 

Le générateur de chauffage fait circuler de l’eau chaude dans des tubes incorporés dans un plancher. La température de l’eau au départ est comprise entre 20 et 45 °C mais la température du sol ne dépassera jamais les 28 °C. La diffusion de la chaleur par rayonnement procure un niveau de confort ressenti inégalé.

 

 

Autre avantage : selon le type de générateur de chauffage, le plancher chauffant peut être «réversible», ce qui permet d’avoir une source de rafraîchissement l’été.


Le plancher chauffant ou, plus précisément, les tubes peuvent être posés « dans ou sous la dalle », ou en « pose sèche ».  

 

 

Le mur chauffant

Il permet de proposer à vos clients une installation plus simple et surtout plus rapide. Cette solution n’engendre pas de circulation d’air, donc pas de poussière. Couplée à une chaudière
hybride, elle offre également le rafraîchissement en été. En rénovation, les tuyaux sont soit fixés directement au mur grâce à des rails de fixation, soit intégrés dans des panneaux fixés ensuite dans le mur.

 

 

Le plafond chauffant

Le plafond chauffant implique, dans l’existant, d’avoir une bonne isolation des murs, fenêtres, toiture, sols, etc. N’étant pas recouvert d’éléments de décoration ou d’ameublement, la diffusion de chaleur se fait de façon uniforme. Les rayonnements solaires ne viennent absolument pas perturber la fonction de rafraîchissement l’été. Il est toutefois recommandé d’avoir une hauteur sous plafond minimale de 2,40 m.

 

D’une manière générale, force est de constater que la gamme des émetteurs de chauffage s’est considérablement diversifiée au cours des dernières années, ne serait-ce qu’en termes d’esthétique et de performances. Une variété de solutions qui ne facilite en rien le choix de vos clients, soumis à des attentes, des envies, une situation et un budget qui détermineront au final la dimension de leurs travaux. Rénovation lourde ou rénovation légère, à vous, installateur, de leur présenter les différentes alternatives qui s’offrent à eux.

 

 

 

En savoir plus sur les solutions de chauffage ?

Le radiateur avec robinet thermostatique permet un confort optimal tout en réalisant des économies d'énergie. Profitez-en !

 

Choisir son équipement