ACTUALITÉ | Exemples de projets

30.10.2019 - 14H23

10 logements chauffés via des pompes à chaleur gaz naturel par le réseau de géothermie du métro de Rennes

2 minutes de lecture

Archipel habitat s’apprête à construire dans le centre historique de Rennes, juste au-dessus de la nouvelle ligne du métro, un programme de 10 appartements chauffés et alimentés en eau chaude sanitaire par des PAC gaz naturel associées à une technique de captage géothermique basse énergie intégrée dans la future station Saint-Germain.

« Le programme s’intègre dans la restructuration de l’atypique place Saint-Germain, lieu emblématique apprécié par les Rennais depuis toujours… » observe Catalina Siminiski, responsable du projet chez Archipel habitat.

 

« Cet îlot du centre historique fait l’objet d’une opération de construction innovante menée par la métropole dans laquelle nous projetons de construire un immeuble en collectif social de 10 logements plus une surface commerciale.

 

Rennes Métropole a choisi de financer, à titre d’expérimentation, l’installation de circuits de géothermie dans quatre stations de métro. Leur utilisation, pour assurer la production d’eau chaude et du chauffage du programme, était pour nous une donnée d’entrée qu’il nous fallait respecter. »

 

Le système de géothermie pensé par la SEMTCAR1 consiste, depuis les parois en contact direct avec le sol, à récupérer la chaleur pendant la période de l’hiver et de la fraîcheur pendant l’été.

 

« Une pompe à chaleur gaz naturel prélèvera ainsi l’énergie à basse température pour la porter à une température suffisante pour le chauffage de locaux », explique Eddy Durand, ingénieur pour le bureau d’études Polenn. « Le choix de la PAC gaz est lié à l’aspect innovant de la solution qui présente un certain nombre d’avantages. Nous sommes sur un équipement silencieux avec une maintenance réduite, sans émission de gaz frigorifique à effet de serre et avec la garantie, avec la PAC gaz, de ne pas avoir de retour négatif dans le sol. L’avantage de la PAC gaz, c’est qu’elle fait chuter beaucoup moins en température l’eau des sondes géothermiques et ce, pour un même rendement… Avec ce programme qui devrait voir le jour lorsque la station de métro sera terminée, nous partons sur une labellisation E2C1. »

 

La réalisation en chiffres

  • Consommation énergétique (Cep) du projet : 15,9 kWh/m²/an
  • Bbio : 19,8% de gain par rapport à la RT2012
  • Puissance des pompes à chaleur gaz : 42 kW
  • Sondes circulant en serpentin dans les fondations du métro : 3km

 

 

1Société d’économie mixte des transports collectifs de l’agglomération rennaise

 

 

 

Pourquoi choisir la pompe à chaleur gaz naturel ?

Découvrez les atouts de la pompe à chaleur gaz, une solution innovante et performante qui répond aux enjeux de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et l’expérimentation E+C-

 

PAC et ENR un mariage réussi