Quelles solutions gaz pour la rénovation des collèges et des lycées ?


Rénover les bâtiments d’enseignement du secondaire, construits pour une grande part dans les années 1960 / 1970, est le grand enjeu des collectivités territoriales en charge des collèges et des lycées. Cette responsabilité s’impose également aux acteurs de l’enseignement privé. Pour réduire les factures et contribuer à la neutralité carbone en 2050, le gaz, associé aux énergies renouvelables reste l’énergie privilégiée.

Le gaz, une énergie avec beaucoup d’atouts

Le gaz, l’atout de la simplicité qui a toute sa place dans la transition énergétique

Les trois quarts des établissements du secondaire ont recours à l’énergie gaz pour leurs différents usages. Fiables et résistantes, les solutions gaz sont simples d’utilisation et de réglage, et faciles à entretenir. Autant d’atouts pour les responsables d’établissements sur le plan de la maintenance.

Le gaz conserve toute sa place dans la transition énergétique. Sa capacité à s’allier aux énergies renouvelables (solaire thermique, solaire photovoltaïque) permet de réduire le poids carbone des consommations énergétiques. Surtout, le biométhane, gaz vert produit à partir de matières organiques et de déchets des territoires, émet 10 fois moins de gaz à effet de serre que le gaz naturel. Compatible avec toutes les solutions gaz, le gaz vert est essentiel à la décarbonation des bâtiments d’enseignement.

Le gaz est par ailleurs une énergie très compétitive.

 

Mieux comprendre le prix des énergies

 

Le chauffage au gaz : performant et évolutif

Plus de 70 % des émetteurs de chaleur dans l’enseignement sont des émetteurs « convectifs passifs » (radiateurs, convecteurs, plancher, …), produisant une chaleur plus homogène que le chauffage à « air soufflé ».

La boucle à eau chaude est un système particulièrement performant, avec des réductions d'émissions de CO2 directement proportionnelles aux économies d'énergie.

Si le chauffage à eau chaude en particulier est à privilégier, c’est aussi parce qu’il est évolutif et permet d'intégrer des solutions performantes au fur et à mesure de l’évolution des besoins. Le couplage avec des capteurs solaires permet de réduire de 30% les émissions de CO2.

 

Et pour les constructions neuves ?
Le gaz a toute sa place dans la réglementation thermique actuelle (RT 2012) et sera aussi présent dans la future réglementation environnementale RE 2020 qui lui succèdera.
En savoir plus sur la réglementation dans le neuf
 

 

Engager la rénovation énergétique

Un parc ancien à rénover

L’enseignement public compte 39 millions de m2 de surface de collèges et 41 millions de m2 de surface de lycées. S’y ajoutent, côté enseignement privé, 10 millions de m2 pour les collèges et 11 millions de m2 pour les lycées. Dans ces établissements, aux installations souvent vieillissantes et à l’isolation thermique insuffisante, les consommations énergétiques sont parfois importantes. La rénovation énergétique du parc de bâtiments d’enseignement devient un enjeu majeur, surtout avec le durcissement des réglementations environnementales.

Repenser le confort des élèves et des enseignants

Une mauvaise isolation et un système de chauffage peu performant se traduisent par un alourdissement de la facture, la dégradation des conditions d’apprentissage des enfants et des enseignants.

Mais la notion de confort ne se limite plus au chauffage. Les épisodes caniculaires de plus en plus nombreux imposent également d’intégrer la notion de confort d’été dans l’approche thermique. Enfin, la qualité de l’air intérieur devient une priorité, confirmée par l’obligation de mettre en place (depuis le 1er janvier 2020) une surveillance de la qualité de l’air intérieur.

Le Décret tertiaire, nouvelle référence réglementaire des bâtiments d’enseignement

Le Décret Tertiaire crée une obligation de mise en œuvre d’actions de réduction de la consommation d’énergie dans les bâtiments tertiaires existants. Il s’applique à tous les bâtiments (y compris d’enseignement) présentant une surface de plancher supérieure à 1 000 m2. La majorité des collèges et lycées, qu’ils soient publics ou privés, sont donc soumis à cette obligation d’économies d’énergie. 

Trois échéances sont à retenir :

  • -40 % en 2030
  • -50 % en 2040
  • -60 % en 2050

Ces objectifs sont exprimés en valeur relative, par rapport à une consommation choisie comme référence sur la période 2010-2019.

Pour en savoir plus sur les économies d’énergie relatives au Décret Tertiaire

 

Objectifs du décret tertiaire à l’horizon 2030, 2040 et 2050

 

Réaliser de substantielles économies d’énergie

Au moment de rénover ou remplacer le système de chauffage, les responsables des établissements doivent initier une nouvelle démarche énergétique. En la matière, un projet de décret interdit l’installation de nouvelles chaudières au fioul et à charbon dans les bâtiments résidentiels et tertiaires, dès juillet 2022, dans le neuf comme dans le parc existant. Ce sera l’occasion pour beaucoup de responsables d’établissement de convertir le système de chauffage au gaz. Cette énergie a toujours les faveurs des établissements scolaires. Ils sont d’ailleurs 80% à choisir à nouveau le gaz lorsqu’ils entreprennent la rénovation énergétique de leurs locaux.

La rénovation des installations de chauffage et d’eau chaude sanitaire permet de réaliser de réelles économies d’énergie tout en améliorant le confort thermique pour créer un environnement de travail confortable et stimulant. En termes d'efficacité énergétique, le remplacement des équipements existants par de nouvelles solutions techniques au gaz permet de réaliser de substantielles économies d'énergie. Enfin, sur le  plan économique, le gaz reste l’énergie la moins chère.

 

Mieux comprendre le prix des énergies

 

De nombreuses aides et guichets peuvent être actionnés pour financer la rénovation énergétique des établissements scolaires. Le plan de relance y contribue, mais aussi de façon plus classique les CEE et bien d’autres dispositifs. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre interlocuteur GRDF.

En savoir plus sur le Financement des travaux énergétiques des bâtiments de l’enseignement

Éduquer aux enjeux de la transition écologique

On estime que 10 à 15 % des économies d’énergie pourraient être réalisées en modifiant les comportements des usagers. Il importe que les établissements scolaires soient, pour les élèves, à la fois le lieu mais aussi le vecteur d’actions en faveur de la transition écologique, et notamment de la maîtrise des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre. La généralisation de l’éducation aux enjeux de transition écologique dans les programmes ; la désignation d’éco-délégués dans toutes les classes de collège et de lycée ou encore l’élaboration, dans chaque établissement, d’un projet pérenne répondant à un enjeu de transition écologique font partie de cet effort de sensibilisation.

Trouver la solution la mieux adaptée à votre établissement

Pour assurer la totalité des besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire, plusieurs solutions gaz performantes sont disponibles.

Chaudière à condensation et ballon d’eau chaude

Une chaudière à condensation au gaz associée à un ballon d’eau chaude offre une performance énergétique élevée pour le chauffage et la production d’eau chaude garantissant des factures réduites. Elle permet en plus d’optimiser la récupération de la chaleur contenue dans les produits de combustion, tirant ainsi profit de toute l’énergie libérée lors de la combustion du gaz.

Les solutions gaz couplées à des énergies renouvelables

Les solutions gaz peuvent aussi se coupler à des ENR telles que la géothermie ou les panneaux solaires :

Les solutions de cuisson au gaz

Le gaz naturel occupe une place historique dans la cuisson professionnelle, et tient une bonne place dans les établissements d’enseignement, tant pour la restauration collective que dans les restaurants d’application des écoles hôtelières ou les centres de formation à la boulangerie.

Les deux types d’appareils de cuisson classiquement utilisés sont la cuisson horizontale et cuisson verticale.

La gestion des déchets

Selon la réglementation en vigueur, une solution de tri doit être mise en place pour tous les établissements produisant plus de 10 tonnes de déchets alimentaires par an.
En tant qu’acteur de la transition énergétique, GRDF peut vous aider à valoriser vos déchets afin de les transformer en une énergie verte produite localement : le biométhane.

 

Pour en savoir plus sur la valorisation des déchets en énergie renouvelable

Ils ont choisi le gaz pour leur établissement scolaire

#

Conversion fioul-gaz du Collège de Piegut -Pluviers réussies

Ce collège rural de Dordogne accueille 150 élèves sur 3760 m2. Le Conseil Départemental a choisi de passer du fioul au gaz naturel pour optimiser ses factures et moderniser son système de chauffage.

#

Chauffage, ECS et cuisson au gaz au collège Ernest Gabard

En 2015, le Conseil Départemental des Pyrénées-Atlantiques décide de rénover le Collège Ernest Gabard de 4500m² et de construire une extension de 3200m².

#

Cuisine Mode d'Emploi(s) : piano au gaz pour une cuisson professionnelle

L’association Cuisine Mode d’Emploi(s), créée en 2012 par Thierry Marx, forme aux métiers de la restauration des personnes en réinsertion professionnelle.