COMMUNIQUÉ DE PRESSE

18.02.2021 - 17H02

RE2020 : le gaz vert, une énergie essentielle à la décarbonation dans le bâtiment neuf

A la suite des annonces concernant la RE2020, GRDF prend acte des nouveaux arbitrages et salue la volonté de la ministre déléguée au Logement, Emmanuelle Wargon, d’étudier différents dispositifs pour permettre l’intégration du gaz vert dans les logements neufs. Les délais supplémentaires accordés pour la mise en œuvre de la RE2020 devront permettre de développer les solutions gaz hybrides et performantes, indispensables à l’équilibre du système énergétique français. GRDF est convaincu qu’un mix énergétique diversifié, s’appuyant sur la complémentarité des réseaux et sur les atouts du gaz et du gaz vert – performant, peu polluant, économique et stockable – reste la meilleure solution au profit des consommateurs français.

Le gaz vert, une solution efficace et nécessaire pour décarboner le secteur des logements neufs

La possibilité d’intégrer du gaz vert dans les logements neufs reste une option essentielle pour décarboner les logements neufs et ses usages énergétiques. Le gaz vert, énergie renouvelable produite localement à partir de matières organiques et de déchets des territoires, permet d’augmenter la part d’énergie renouvelable dans les consommations d’énergie et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. La dynamique engagée s’est traduite par un doublement du nombre de sites raccordés aux réseaux gazier français en 2020. L’an dernier, les 200 sites de méthanisation ont permis d’éviter l’émission de plus de 450 000 tonnes de CO2. La capacité de production de gaz vert actuelle représente l’équivalent de la consommation de 1 million de logements neufs se chauffant au gaz. D’ici 2023, la capacité installée atteindra 12 TWh de gaz renouvelable et sera équivalente à la consommation de l’ensemble des logements neufs construits ces 15 dernières années. Le gaz vert doit donc trouver sa juste place dans le mix énergétique français qui se caractérise par une électricité déjà majoritairement décarbonée.

Le gaz, une énergie compétitive et accessible durablement

Le gaz reste l’énergie la moins chère. Sur les 15 dernières années, la facture annuelle de gaz a été de 20% à près de 50% moins chère que celles des principales énergies de chauffage. Ce critère économique apparait essentiel en cette période de crise particulièrement pour les ménages précaires. Des associations engagées sur les problématiques du logement l’ont rappelé récemment et le gouvernement l’a réaffirmé tant dans sa politique de lutte contre les passoires énergétiques que dans sa volonté d’accélérer les rénovations des logements existants. Les coûts d’adaptation des réseaux gaziers pour accueillir des volumes de gaz renouvelables croissants seront maitrisés sur le long terme ; les prix du gaz resteront compétitifs. Compte tenu des investissements nécessaires sur les réseaux électriques et de la baisse des consommations, la réussite d’une transition écologique à un coût acceptable dans la durée passera par la complémentarité des énergies.

La pompe à chaleur hybride, une solution performante pour assurer l’équilibre du système énergétique français

La pompe à chaleur hybride gaz ou PAC hybride, apporte une réponse à la nécessaire question de l’efficacité énergétique dans le bâtiment en alliant la maturité et les atouts de deux technologies. L’équipement combine une PAC électrique et une chaudière gaz à condensation grâce à un système de régulation intelligent. Cette innovation offre jusqu’à 40% d’économies d’énergie par rapport à une ancienne chaudière. Pendant les périodes de froid, la PAC hybride fonctionne avec la chaudière gaz et évite ainsi des appels de puissance supplémentaires sur le réseau électrique. Un gain pour l’environnement, pour la facture de chauffage des ménages, mais aussi plus largement pour la collectivité, en évitant les renforcements importants du réseau électrique et des moyens de production de pointe onéreux. De par ses caractéristiques, le réseau gazier restera indispensable pour pallier les pics de consommation que ne peut absorber le réseau électrique, qui n’assure aujourd’hui que 30% des besoins énergétiques du pays. Cette solution illustre parfaitement la complémentarité nécessaire des énergies pour la maitrise des coûts et le pouvoir d’achat des clients.

GRDF reste mobilisé pour proposer à ses 11 millions de clients, une énergie accessible, confortable et de plus en plus renouvelable.

À propos de GRDF
Principal gestionnaire de réseau de distribution de gaz en France, GRDF distribue, chaque jour, le gaz à plus de 11 millions de clients pour se chauffer, cuisiner, se déplacer, quel que soit leur fournisseur. Pour cela, conformément à ses missions de service public, GRDF conçoit, construit, exploite, entretient le plus grand réseau de distribution d’Europe (201 716 km) dans plus de 9 500 communes, en garantissant la sécurité des personnes et des biens et la qualité de la distribution. Le gaz est une énergie moderne, disponible, économique, de plus en plus respectueuse de l’environnement. Avec l’essor du gaz vert, un gaz renouvelable produit localement, le réseau gaz est un maillon essentiel à la transition écologique. GRDF s’inscrit comme un partenaire incontournable auprès des collectivités territoriales pour les accompagner vers la neutralité carbone au travers de leurs choix de politiques énergétiques et de mobilité durable.
Contact presse GRDF - grdf-nat-presse@grdf.fr - 01 71 19 18 11