COMMUNIQUÉ DE PRESSE

15.10.2019 - 18H40

GRDF : un bilan positif pour le gaz en 2018, des attentes fortes pour 2019

3 minutes de lecture

Ce matin, lors de la conférence de presse annuelle, Édouard Sauvage, Directeur Général de GRDF, a dressé le bilan de l’année 2018 pour l’entreprise et pour le gaz. Pour 2019, la présentation des perspectives stratégiques de GRDF confirme que le gaz est une énergie indispensable à l’équilibre énergétique de la France et au succès de la transition énergétique.

Des résultats financiers 2018, conformes aux attentes

GRDF affiche un chiffre d’affaires de 3 477 M€ (en légère baisse de 2,3 % par rapport à 2017) et un résultat net de 143 M€. « Cette évolution est principalement due à un facteur climatique » a précisé Édouard Sauvage. L’année 2018 a été une année chaude ce qui s’est traduit par une baisse des volumes de gaz acheminés à 279,5 TWh. Corrigées du climat, ils restent stables à 287,6 TWh.

 

Des investissements en progression de 13,4 %

Les 973 M€ investis par GRDF en 2018 traduisent la poursuite de nos enjeux et les grands projets que mène l’entreprise, principal distributeur de gaz en France : maintenance et sécurisation du réseau, raccordements de nouveaux clients et de sites de méthanisation, déploiement des compteurs communicants… Le montant des investissements consacrés à la sécurité et à la modernisation du réseau, représente à lui seul plus de 300 M€, un montant stable depuis 10 ans mais multiplié par 2 en 20 ans.

 

La sécurité, le socle de l’activité de GRDF

Les indicateurs de suivi de l’activité montrent une diminution constante des incidents depuis 2006. En 2018, le professionnalisme gazier a permis de maintenir sous la barre des 3 000 le nombre de dommages aux ouvrages, malgré une forte croissance du nombre de chantiers à proximité des réseaux gaz. Édouard Sauvage a indiqué : « Le gaz est une énergie sûre. Nous ne pouvons pas dessiner l’avenir et les futurs développements sans être solides sur nos bases. La sécurité est le socle de notre activité. »

 

 

 

 

11 millions de clients, un record pour GRDF depuis l’ouverture des marchés en 2007

 

 
« Avec près de 30 000 clients supplémentaires, l’année 2018 marque un nouveau record en termes de conquête pour la 3ème année consécutive. 11 millions de foyers sont raccordés au gaz, soit 27,5 millions de personnes. Plus d’1 français sur 3 bénéficie des atouts du gaz. Un constat qui nous rappelle que le gaz est une énergie appréciée des français. Son verdissement va encore renforcer ce sentiment». Par ailleurs, les mesures de suppression des chaudières fioul à horizon 2030 annoncées par le gouvernement offrent un nouveau potentiel de croissance : plus de 1 million de logements situés à proximité du réseau pourraient choisir le gaz à un coût raisonnable.

 

 

 

 

Le 3 millionième compteur communicant vient d’être posé

« Le déploiement des nouveaux compteurs se poursuit conformément au calendrier prévu et dans de bonnes conditions grâce au travail de concertation avec les collectivités territoriales, les associations de consommateurs et les différents acteurs de la filière engagé depuis le début du projet. » Le taux de réclamations clients s’élève à 0,8%, un taux très faible pour ce type de projet. Outil au service des clients et de la maîtrise de la consommation d’énergie, les compteurs communicants permettent une baisse de la consommation énergétique et une amélioration de la satisfaction des utilisateurs.

 

Biométhane et mobilité durable : des filières en plein essor

Édouard Sauvage a salué la dynamique du biométhane « À mi-mars 2019, plus de 73 sites injectent du gaz vert dans le réseau exploité par GRDF. Au total, ce sont 84 sites qui injectent en France. Depuis début 2017, la capacité d’injection a quasiment doublé pour atteindre 1 320 GWh/an de capacité. » « Le dynamisme du gaz vert, ses bénéfices et son potentiel sont une évidence. La dynamique du biométhane doit se poursuivre. » L’année 2018 a aussi été marquée par le dynamisme de la filière GNV. « Son essor pourrait encore être accéléré si la loi d’orientation sur les mobilités valorise le GNV comme carburant alternatif. On compte près de 1,5 million de véhicules légers GNV en Europe, mais moins de 10 000 en France. »

 

« Make our PPE great again » : les acteurs de la filière et des territoires mobilisés

Édouard Sauvage est revenu sur le projet de Programmation Pluriannuelle de l’Energie. « C’est avec une certaine incompréhension que nous avons pris connaissance de ce texte. » « Le développement de la filière biométhane doit être encouragé, au regard de sa capacité de décarbonation des usages mobilité et chauffage notamment et de création de valeur pour les territoires. » La mobilisation exceptionnelle de 42 acteurs dans une tribune adressée au Président de la République « Make our PPE great again » et l’engagement de nombreux députés, présidents de région ou élus locaux pour défendre la méthanisation et le biométhane, « nous permettent d’espérer que les objectifs de la PPE soient revus. »

 

 

Télécharger le Communiqué de Presse

Contact presse

Direction de la communication et du digital