COMMUNIQUÉ DE PRESSE

28.01.2021 - 17H30

Changement de gaz dans les Hauts-de-France : des retombées économiques et des emplois pour le territoire

Après une phase pilote réussie, le projet « changement de gaz » réalisé sous l’égide des Pouvoirs Publics, se généralise dans les Hauts-de-France. 80 000 clients sont passés du gaz B (bas pouvoir calorifique) au gaz H (haut pouvoir calorifique) entre 2019 à 2020, sur le total des 1,3 million à convertir. Une dynamique territoriale positive s’est créée autour de ce projet, qui a déjà généré des retombées économiques significatives. Une main d’œuvre qualifiée en nombre suffisant sera le principal enjeu d’une généralisation réussie. Pour y parvenir, toute une filière de professionnels du gaz, les collectivités territoriales, les services de l’emploi et de la formation sont impliqués dans ce projet industriel qui s’achèvera en 2029.

Pourquoi ce changement de gaz ?

Une partie du réseau national situé dans la région des Hauts-de-France est alimentée par du gaz naturel à bas pouvoir calorifique, gaz B, issu notamment du gisement de Groningue aux Pays-Bas. La baisse de production de ce gisement a d’ores et déjà débuté et la France ne devrait plus recevoir de gaz B à horizon 2029. Afin d’assurer la continuité d’approvisionnement des consommateurs, il est nécessaire de convertir ce réseau en gaz H, le gaz à haut pouvoir calorifique qui alimente le reste du territoire français. En Europe, ce sont 14 millions de clients concernés (6,8 millions aux Pays-Bas, 4,3 millions en Allemagne, 1,5 million en Belgique et 1,3 million en France).

Une phase pilote réussie qui permet d’envisager la généralisation dans des conditions optimales

Une cinquantaine de communes ont basculé du gaz B au gaz H lors des quatre étapes de la phase pilote réalisée dans les secteurs de Doullens, Gravelines, Grande-Synthe et Dunkerque. La quasi-totalité des 80 000 clients concernés a pu basculer vers le nouveau gaz dans des conditions optimales. Plus de 90% de nos clients se sont déclarés satisfaits, tant pour les opérations d’inventaire que de réglages. Nos parties prenantes externes que ce soient les collectivités, les autorités concédantes, les entreprises de la filière des installateurs chauffagistes, ou les Services de l’Etat, ont également exprimé leur satisfaction quant au déroulement et aux résultats obtenus. Les process mis en place (les parcours clients, le dispositif de communication, les procédures de réglages y compris la procédure de gestion des clients injoignables, l’animation de la filière et des collectivités locales, la formation de nos intervenants,… ) ont été validés et confortent les dispositifs spécifiques implémentés (comme notamment l’opt-out1 ou le sourcing avec l’accompagnement des entreprises pour l’emploi et la formation).

Du point de vue technique, il a été constaté que dans 98 % des cas, un simple remplacement du régulateur de pression, voire un réglage des appareils était suffisant. Concernant les appareils incompatibles au gaz H (830 clients concernés durant la phase pilote), un dispositif de financement de leur remplacement a été spécialement mis en place par la loi de finances 2019² . GRDF accompagne les clients concernés dans leurs démarches aux côtés des communes et en lien avec les installateurs chauffagistes et les sociétés de maintenance ayant postulé à l’appel à candidature.

Des retombées économiques et sociales significatives

Sur la totalité du projet, plusieurs centaines de millions d’euros seront engagés sur le territoire des Hauts-de-France. Ce projet représente environ 200 000 jours de travail et nécessite la mobilisation de 2 500 techniciens sur sa durée. La phase pilote, elle, a généré plus de 21 millions d’euros de retombées économiques dans la région Hauts-de-France. 90 recrutements de techniciens de maintenance ont été réalisés dans 39 entreprises, et 47 candidats ont été orientés vers la filière de formation des chauffagistes en Hauts-de-France. Plus de 80 entreprises ont été mobilisées pour effectuer les réglages chez les clients résidentiels. Des formations dédiées ont été créées pour réaliser les inventaires, les réglages et l’ordonnancement.

Le besoin de main d’œuvre qualifiée, un enjeu majeur de la généralisation

Pour répondre au besoin de main d’œuvre qualifiée, un dispositif spécifique d’accompagnement des entreprises permet la mise en relation des candidats au recrutement et à la formation, avec des entreprises. Créé en partenariat avec la Région Hauts-de-France et les Départements, GRDF, GEIQ BTP Hauts-de-France (Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification), Pôle Emploi, Proch’Emploi, les organisations professionnelles (CAPEB, GRET/FFB et SYNASAV), l’Education Nationale, et l’AFPA, le site www.emploienergieavenir.fr a une double vocation :

- Identifier les entreprises qui souhaitent participer au projet « changement de gaz » et leur besoin de recrutement.

- Les mettre en relation avec des candidats employables immédiatement (techniciens expérimentés ou non), en reconversion ou en recherche de formation.

50 000 clients concernés lors de la prochaine étape

La phase de généralisation commence en 2021 par la conversion des secteurs de Calais et de Saint-Omer (50 000 clients), dont la phase de réglages débutera le 15 février prochain. Le déploiement se poursuivra en 2022 par la conversion des secteurs de Boulogne-sur-Mer, Abbeville et Béthune Nord. Les clients souhaitant des renseignements complémentaires sur l’opération « changement de gaz » prévue sur leur commune peuvent contacter GRDF au 09 69 36 35 34 (prix d’un appel local – du lundi au vendredi de 8h à 17h).

Renseignements également disponibles sur le site : www.grdf.fr/changementdegaz ou en visualisant le film : vidéo de présentation du projet

À propos de GRDF
Principal gestionnaire de réseau de distribution de gaz en France, GRDF distribue, chaque jour, le gaz à plus de 11 millions de clients pour se chauffer, cuisiner, se déplacer, quel que soit leur fournisseur. Pour cela, conformément à ses missions de service public, GRDF conçoit, construit, exploite, entretient le plus grand réseau de distribution d’Europe (201 716 km) dans plus de 9 500 communes, en garantissant la sécurité des personnes et des biens et la qualité de la distribution. Le gaz est une énergie moderne, disponible, économique, de plus en plus respectueuse de l’environnement. Avec l’essor du gaz vert, un gaz renouvelable produit localement, le réseau gaz est un maillon essentiel à la transition écologique. GRDF s’inscrit comme un partenaire incontournable auprès des collectivités territoriales pour les accompagner vers la neutralité carbone au travers de leurs choix de politiques énergétiques et de mobilité durable.
Contact presse GRDF - grdf-nat-presse@grdf.fr - 01 71 19 18 11

1 Dispositif qui permet aux clients qui le souhaitent de faire appel à leur prestataire habituel d’entretien

² Précisé par un arrêté du 21 février 2019 et le décret n°2019-114