Projet Equilibre : l’expérimentation scientifique qui démontre les bénéfices du GNV

29 mai 2017

Le Projet Equilibre est une démarche menée par un consortium de 6 entreprises du transport de marchandises réunies par la volonté de réduire leur empreinte écologique. Depuis 6 mois, ils mènent la première étude indépendante de grande ampleur, mesurant en conditions réelles les bénéfices économiques et écologiques du GNV. Zoom sur les premiers résultats.

Transport : un secteur qui doit se réinventer

Depuis une dizaine d’années, le secteur du transport de marchandises est fortement challengé : concurrence exacerbée, hausse du prix du gazole, - et depuis 2015¹ - les politiques nationales et régionales de qualité de l’air de plus en plus exigeantes en terme de baisse d’émissions polluantes. Aussi, il cherche des solutions pour rendre son activité plus respectueuse de la santé et de l’environnement tout en assurant sa pérennité économique.

Des bénéfices écologiques et économiques pour le Transport Routier des Marchandises

La démarche scientifique s’appuie sur échantillonnage représentatif ². Elle a été ensuite validée par des partenaires de recherche reconnus³ et confirme les bénéfices du GNV :

-    Une réduction de niveaux d’émissions de NOx jusqu’à 4 fois inférieur au Diesel
-    En traversée d’agglomérations, cette réduction peut atteindre jusqu’à -69%
-    Le prix du kg de GNV est inférieur de 20 à 30% à celui du litre de gasoil
-    A distance égale, un véhicule GNV consomme moins d’1kg de gaz pour 1L de gasoil avec un véhicule Diesel
-    Ainsi, l’utilisateur de GNV peut réaliser d’importantes économies sur ses achats de carburant

Quelles seront les prochaines étapes du Projet Equilibre ?

Dans les prochains mois, la collecte et l’analyse des données se poursuivront sur d’autres véhicules de gabarits différents (19 tonnes en particulier) et les résultats seront intégrés au rapport final.
Sur la base de ces données, Equilibre développera un outil d’aide à la décision, permettant de déterminer les conditions optimales de conversion d’une flotte au GNV.

Avec de tels résultats il est à espérer que le GNV continuera sur sa lancée et séduira de plus en plus de transporteurs désireux de passer au vert !

¹ Date de la publication de la loi de transition énergétique
² L’étude porte sur 15 camions de 44 tonnes de différents modèles et de dernière génération (Euro VI). Ils sont instrumentés pour des mesures en conditions d’exploitation. Ce sont 200 000 km cumulés qui sont analysés dans des conditions très variées (autoroute, livraison en zone urbaine, voies rapides, forts dénivelés, différentes charges du véhicule, etc…)
³ CRMT (Centre de Recherche en Machines Thermiques), TRUCKONLINE (pour l’instrumentation des véhicules), l’IFSTTAR (Institut Français des Sciences et Technologies du Transport de l’Aménagement et Réseaux) pour l’exploitation des résultats.