ACTUALITÉ | Réglementation & normes BioGNV GNV

02.12.2021 - 14H47

Hausse des prix des carburants : que se passe-t-il ?


Le gaz a de nombreux usages parmi lesquels la mobilité. Le Gaz Naturel Véhicules (GNV) et sa version renouvelable le BioGNV, sont des carburants alternatifs qui répondent aux enjeux économiques et environnementaux pour le transport de personnes et de marchandises. Depuis le début de l’année, en lien avec la reprise économique mondiale, la hausse du prix de toutes les énergies impacte fortement de nombreux secteurs d’activités.

Pourquoi une telle hausse des prix du gaz ?

Les cours du prix des matières premières et des prix de l’énergie connaissent des hausses importantes depuis plusieurs mois. Les prix du gaz sur les marchés n’échappent pas à cette tendance haussière en raison de plusieurs facteurs :

  • une forte demande : la demande de gaz est tirée par une reprise d’activité post covid accrue partout dans le monde et particulièrement élevée en Asie.
  • une offre sous tension qui a du mal à satisfaire le niveau élevé de la demande.
  • Des inquiétudes qui perdurent en lien notamment avec :
    - la situation géopolitique compliquée entre l’Europe, la Biélorussie et la Russie,
    - le faible niveau de remplissage des stockages de gaz européens pour répondre aux besoins de la demande hivernale.

À la pompe, quel impact sur le prix du GNV et du BioGNV ?

La hausse des prix de marché du gaz se répercute sur les prix du GNV et du BioGNV. Il faut savoir que le prix de la molécule de gaz représente en moyenne 30 % à 35 % du prix du GNV contre 60 % à 65 % aujourd’hui. Depuis 20 ans, le prix du GNV avait toujours été inférieur à celui du diesel à la pompe (entre 20 et 40%).


Interview

#

À la pompe, le prix du BioGNV/GNV reste compétitif dans la durée !

Découvrez l’interview d’Élodie Dupray, responsable grands comptes BioGNV/GNV de GRDF

Le BioGNV/GNV reste une solution économique et écologique

Les données d’amortissement des véhicules sont de plusieurs années en moyenne, de ce fait, le prix du GNV reste compétitif !

La mobilité gaz est une solution Crit’Air 1 pour accéder sans restriction aux zones à faibles émissions (ZFE). L’accès aux zones à faibles émissions est réservé aux véhicules les moins polluants. Quelle que soit leur année d’immatriculation, les véhicules roulant au GNV et au BioGNV, permettent de réduire considérablement les polluants locaux : 95 % de particules fines en moins par rapport à la norme Euro VI1 et une réduction de 50 % des oxydes d’azote (NOx) par rapport au seuil de la norme. Ce carburant est essentiel pour contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air, notamment dans les grandes villes.

 

 

 

1 La norme européenne Euro 6 est une norme environnementale en vigueur depuis 2015. Elle vise à limiter les émissions de certains gaz polluants provenant de véhicules. Les constructeurs doivent respecter des taux d’émissions de particules et d’oxydes d’azote (NOx) de plus en plus bas.