ACTUALITÉ | false

02.09.2021 - 15H22

GRDF et le Conseil National des Professions de l’Automobile (CNPA), engagés pour développer les stations publiques BioGNV / GNV


GRDF et le CNPA (Conseil National des Professions de l’Automobile) s’associent pour le lancement de 30 nouvelles stations BioGNV / GNV parmi les adhérents du métier détaillant de carburant du CNPA, présidé par Francis POUSSE. Ce groupe de travail nommé « GT30 » réuni les principaux acteurs de la mobilité. Leur objectif est d’apporter des réponses favorable à la Programmation Pluriannuelle de l’Energie en termes de nombre et de maillage des points d’avitaillement au GNV et au BioGNV.

Objectifs :

  • Optimiser les coûts d’intégration
  • Mutualiser les coûts d’exploitation
  • Anticiper le potentiel d’augmentation des capacités des stations

GT30, une filière rassemblée pour développer le BioGNV / GNV

Les détaillants de carburant, dont le métier se transforme en profondeur vers des carburants alternatifs, et les énergéticiens, recherchant des positions stratégiques et adaptés à la distribution du BioGNV / GNV, collaborent dans l’objectif de faire émerger 30 nouvelles stations parmi les 6 000 représentées par le CNPA.

Ces 30 stations d’avitaillement en projet, visent à accompagner le développement du segment des véhicules utilitaires et particuliers, dont les 3,5 t. en périphérie des grandes agglomérations, notamment en lien avec les ZFE (zones à faibles émissions).

Pour Paris et sa banlieue, ce sont 6 stations qui initient le projet. Les prochaines viendront dès début 2023.

Vers une standardisation des stations Bio GNV / GNV

L’ambition  de ce groupe de travail est de parvenir, avec les membres du Conseil National des Professions de l’Automobile (CNPA), à identifier une trentaine de stations-services publiques susceptibles d’accueillir une infrastructure BioGNV / GNV, en s’assurant de la pertinence des zones géographiques ciblées. Leur mission est  d’apporter un modèle économique viable pour les opérateurs de stations-services et de travailler sur une standardisation possible des stations BioGNV / GNV.

L’objectif est d’optimiser les coûts d’intégration,de mutualiser les coûts d’exploitation d’une station BioGNV / GNV avec les autres carburants, et d’anticiper le potentiel d’augmentation des capacités des stations.

Le GNV, bon pour la qualité de l’air… et pour l’emploi !

Le BioGNV et le GNV offrent un bilan CO2 incontestablement avantageux avec une baisse 15 % pour le GNV et surtout de 80 % pour le BioGNV.

L’amélioration de la qualité de l’air et la réduction des émissions de particules fines ne sont pas les seuls bénéfices apportés. Le BioGNV / GNV permet également de développer et de maintenir l’emploi local.

Le rythme d'ouverture de stations d'avitaillement ouvertes au public s'accélère et a été multiplié par 3 en 3 ans

Cette dynamique offre une véritable réponse aux besoins des professionnels. Quel que soit le réseau autoroutier emprunté en France aujourd'hui il est possible de s'avitailler !

 

 

 

Vous avez un projet BioGNV/GNV

Nos experts répondent à vos questions.

 

Je contacte un expert BioGNV/GNV

 

A lire aussi

Tout savoir sur les stations GNV/BioGNV

Le prérequis pour rouler au GNV/BioGNV, c’est de pouvoir s’avitailler ! Le réseau de stations, qui se densifie de jour en jour, est donc le maillon incontournable du développement de la filière.

Localiser les stations

GRDF met à disposition des données de références relatives au réseau d'avitaillement GNV.

Outil de dimensionnement des stations GNV

Convaincus par les nombreux atouts du GNV et du BioGNV, vous souhaitez avoir une première évaluation de l’investissement nécessaire à la conversion de votre flotte ainsi que du prix final du carburant ?