ACTUALITÉ | Mobilité durable Transition écologique GNV

18.10.2021 - 14H22

Loi Climat et Résilience : quels impacts pour la mobilité GNV ?


La loi "Climat et Résilience" renforce la lutte contre le changement climatique. Les nouvelles mesures sont favorables pour le BioGNV/GNV appuyer par différents dispositifs mettant en avant les avantages incontournables de la mobilité propre et durable.

La loi "Climat et Résilience" du 22 août 2021 traduit les propositions de la Convention citoyenne pour le climat retenues par le chef de l'État, pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40% d'ici 2030 par rapport à 1990.

Concrètement comment se traduit cette loi pour la mobilité de demain ?

La loi "Climat et Résilience" du 22 août 2021 permet de retracer la frontière du mix énergétique dans le transport. Pour rappel, le mix énergétique est l’association de véhicules électriques, BioGNV/GNV, Hydrogène et Biocarburants (Biodiesel, oléo100…). A ce jour et au vu de cette loi, l’électromobilité sera prépondérante sur les véhicules légers et utilitaires légers (égal et inférieur à 3,5 tonnes). Le BioGNV/ GNV a toute sa place pour les véhicules lourds (Bus, Car, BOM et Poids Lourds), c’est une solution mature, économique et écologique.

Les 3 clés à retenir de la loi "Climat et Résilience" pour la mobilité durable

1. La fin de la commercialisation des véhicules à énergies fossiles à horizon 2040.

Cependant, pas d’inquiétude ! Le BioGNV n’est pas une énergie fossile. Le BioGNV, c’est du biométhane utilisé comme carburant. Et le biométhane, c’est un gaz 100% renouvelable produit à partir de déchets issus de l'industrie agro-alimentaire, de la restauration collective, de déchets agricoles et ménagers, ou encore de boues de stations d'épuration.

Près de 20 % des véhicules qui roulent au gaz en France utilisent du BioGNV, et la part de BioGNV dans les consommations de GNV continue de croître.

2. La généralisation des Zones à Faible Émissions (ZFE) pour les villes de plus de 150 000 habitants d’ici 2025.

Vignette crit'air 1
Tous les véhicules qui roulent au gaz, quelle que soit leur génération, bénéficient de la vignette Crit’Air 1, un certificat qualité de l’air qui les autorise à circuler lors des pics de pollution et dans les Zones à Faible Emission (ZFE).

 

 

Ci-dessous la carte des zones à faibles émissions au 1er janvier 2025 : 

3. L’obligation pour les entreprises et les collectivités de renouveler leurs flottes de véhicules avec des énergies alternatives.

L’Etat et les collectivités du territoire doivent renouveler leurs flottes à horizon 2030, à hauteur de 70 % de véhicules légers et utilitaires légers (égal et inférieur à 3,5 tonnes) avec des solutions zéro émissions de CO2. Concernant les flottes des entreprises de plus de 100 véhicules, ce taux est fixé à 50 % en 2030.

Le BioGNV est une solution de carburant alternatif qui peut être retenue pour les véhicules lourds (BUS, CAR, BOM et PL).
C’est d’ailleurs un choix privilégié pour ce type de véhicules qui enregistre une forte croissance du nombre d’immatriculations avec près de 45% en un an !

Depuis janvier 2021, près de 5% des camions vendus étaient au BioGNV/GNV.

A lire aussi

Une conversion massive réussie pour la flotte de véhicules Heppner

Entretien avec Noémie Feldbauer, Directrice de la Transition Energétique Heppner....

Conversion de la flotte ANETT : du linge propre dans des camions encore plus verts !

L’année 2020 marque une montée en puissance pour les solutions de mobilité durable. Le choix du GNV...

Pionnière des bus GNV, la ville de Poitiers va encore plus loin et roule aux déchets verts

La communauté d’agglomération de Poitiers, par l’intermédiaire de la Régie des transports poitevins...