ACTUALITÉ | Réglementation & normes Appareils de cuisson

15.06.2021 - 12H22

Quelles exigences de ventilation à respecter avec une plaque de cuisson au gaz ?


Vous vous demandez si, en logement individuel, la présence d’une VMC simple flux satisfait aux exigences de ventilation en présence d’une plaque de cuisson au gaz ? Nos experts vous répondent.

La VMC simple flux, une solution possible

Un dispositif de Ventilation Mécanique Contrôlé simple flux peut, sous réserve du respect de certaines conditions, répondre à l’exigence de renouvellement d’air imposé pour tout local (cuisine, placard cuisine ou dépendance) disposant d’un appareil gaz non raccordé dédié à la cuisson.

Pour rappel, un appareil est dit « non raccordé » s'il rejette les produits de la combustion dans l'atmosphère du local où il est installé. L'air de combustion est prélevé dans ce même local. Au sens de la NF EN 1749, un appareil non raccordé est classé comme un appareil de « type A ».

 

Figure 1 : ventilation de la cuisine - Vérifications à effectuer

 

Le contexte réglementaire

L’article 18-A de l’arrêté du 23 février 2018 modifié ainsi que et le Guide 87 du Guide Général « Installation-gaz » du CNPG autorisent l’installation d’un appareil de cuisson, sans complément de ventilation, si l’installation de VMC est conforme à l’arrêté du 24 mars 1982 modifié relatif à l'aération des logements, sous réserve du respect des points énoncés ci-dessous.

Dans cette hypothèse :

  • Le local contenant l’appareil de cuisson dispose nécessairement d’une bouche d’extraction, assurant la fonction de sortie d’air, située à 1,80 mètre au moins au-dessus du sol.
  • Le logement comporte des dispositifs d’introduction d’air (réglettes amenée d’air), permettant l’alimentation en air des appareils de cuisson.
  • Le débit de ventilation doit être compatible avec le bon fonctionnement de l'appareil de cuisson gaz.  Cette condition est garantie lorsque la somme des modules d‘entrées d’air est au minimum égale à 45m3/h.

Pour rappel, en présence d’une ventilation générale et permanente assurée par un VMC simple flux, les entrées sont positionnées dans les pièces de vie et les sorties d’air dans les pièces de services (salle de bains – toilette – cuisine). Dans cette configuration, il important de s’assurer de la présence de passages de transits permettant à l’air de circuler des pièces principales vers les pièces de service.

Ces passages de transit sont réalisés par :

  • détalonnage d’une porte à condition qu’il n’affaiblisse pas la solidité de cette dernière,
  • rehaussement des huisseries de porte de manière à ménager un passage d’air en partie basse de l’ouvrant,
  • utilisation d’une grille de transfert,
  • utilisation de blocs-portes présentant, de conception, des passages d’air sur leur périphérie.

Les valeurs minimales de détalonnage des portes sont les suivantes :

  • détalonnage de 2 cm pour la porte de la pièce où est situé l’appareil à gaz,
  • détalonnage de 1 cm pour les autres portes intérieures du logement.

Attention !
Pour toutes autres solutions de ventilation mécanisées (double flux ou simple flux hygro A ou B), il y a lieu de se référer à la notice du fabricant ou, le cas échéant, à l’avis technique du produit pour s’assurer de la compatibilité des débits de renouvellement du produit avec les exigences d’introduction d’air neuf nécessaire au bon fonctionnement de l’appareil gaz.  

A lire aussi

CEGIBAT, l’expert de l’efficacité énergétique

Consultez sur le site Cegibat toutes les informations techniques et réglementaires, des réponses d’experts ainsi que de nombreux outils.

Réglementation

Réglementations gaz : quelles actualités ?

Découvrez tous nos articles sur les normes à respecter lors des travaux de rénovation et les réglementations en vigueur.

Ventilation d’un logement avec appareil gaz : notre simulateur

Vérifiez les exigences d’aération et de ventilation d’un local, équipé d’un ou plusieurs appareils à gaz dans les bâtiments résidentiels existants grâce à cet outil proposé par CEGIBAT.