Le Gaz Vert, une véritable source de développement pour l’ensemble de la filière gaz

GRDF, GRTGaz, le Syndicat des énergies renouvelables (SER), le SPEGNN et Teréga publient la quatrième édition du Panorama du Gaz Renouvelable, un état des lieux d'une filière d'avenir en plein essor.

Des résultats multipliés par 2 entre 2017 et 2018

En 2018, la dynamique de la filière d'injection de biométhane s’est poursuivie avec désormais 76 installations raccordées au réseau gazier français grâce à la mise en service de 32 nouveaux sites. La capacité maximale annuelle d'injection de l'ensemble des sites de production atteint 1 206 GWh fin 2018 contre 682 GWh à la fin de l'année 2017.
 

La quantité de biométhane injecté dans les réseaux a quasiment doublé en atteignant 714 GWh, soit l'équivalent de la consommation de près de 60 000 foyers.

Les chiffres clés en 2018 au niveau national :

  • 76 sites d'injection au total dont 32 mis en service en 2018
  • 714 GWh de gaz renouvelable injecté dans les réseaux gaziers
  • + 77% de capacité maximale de production de biométhane par rapport à 2017
  • 661 projets d'injection recensés, soit 14 TWh/an

Une filière qui participe au développement des territoires

La méthanisation compte de nombreux atouts. En réduisant les émissions de C02 à toutes les étapes de son processus, elle a notamment évité le rejet de 130 000 tonnes de C02 dans l'atmosphère en 2018. Le gaz renouvelable participe à l'indépendance énergétique française en s'inscrivant dans une économie circulaire, agricole et locale. Elle permet :

  • la valorisation des déchets de nos agriculteurs,
  • la production de digestat réutilisé comme engrais naturel,
  • la création d'emplois locaux : à terme 50 000 agriculteurs seront concernés par la méthanisation,
  • un stockage facile à proximité des zones de consommation.

Utilisation du biométhane

Le biométhane est un biogaz épuré dont les propriétés et la qualité sont semblables à celles du gaz naturel. Il peut donc tout aussi bien être utilisé pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire comme pour la cuisson.
Avec l’injection de biométhane dans les réseaux de gaz naturel de GRDF, les équipements tels que la chaudière à condensation ne nécessitent pas de réglage car le gaz délivré répond aux spécifications des gaz de 2ème famille (indice de Wobbe).
Le biométhane peut également avoir des applications en tant que carburant, notamment pour des entreprises disposants de flottes de véhicules.

Les unités de biométhanisation en Hauts de France
Les unités de biométhanisation en Hauts de France

Vous souhaitez en savoir plus, votre contact :

  • Sébastien LISIK, Chef des ventes Nord-Ouest
  • 06 26 98 51 85