ACTUALITÉ | false

21.06.2021 - 12H11

Le PLAN BUS 2025 de la RATP, au cœur de ce beau projet


Avec 600 véhicules neufs attendus chaque année, la RATP est aujourd’hui pleinement engagée dans la conversion de son parc d’autobus, un véritable défi industriel.

Un projet ambitieux pour une flotte 100% propre

Avec le plan Bus2025, Île-de-France Mobilités et la RATP visent un double enjeu ambitieux. Dans un délai de dix ans seulement , l’autorité organisatrice et l’opérateur se sont engagés à posséder un parc d’autobus 100 % « propres ».

Fin 2020, la Régie disposait d’un parc renouvelé de 1060 véhicules hybrides, 150 électriques et 200 BioGNV. Pour parvenir à l’objectif fixé, 600 véhicules neufs seront, chaque année, incorporés au parc.

Au total, ce sont 4700 autobus qui auront été achetés, entre 2015 et 2025, pour réaliser l’ensemble du programme. En 2025, le parc comprendra 1500 véhicules électriques, 1000 bus hybrides et 2200 BioGNV , permettant de diminuer de 50 % son bilan carbone par rapport à ce qu’il était 10 années auparavant.

Adapter les centres-bus pour garantir la maintenance

L’arrivée massive des nouveaux autobus, qu’ils soient de type « électrique » ou de type « BioGNV », représente un défi de taille pour la Régie. De fait, il lui faut adapter à ces nouvelles formes d’énergie, l’ensemble de ses 25 centres-bus, dont le rôle est de garantir l’avitaillement et l’entretien des véhicules.

Actuellement, les centres de Créteil et de Massy assurent déjà l’exploitation des véhicules « BioGNV ». Au demeurant, Créteil reste le lieu de naissance historique du GNV de la RATP, puisque le centre exploite ces véhicules depuis plus de 15 ans.

A l’époque, la Régie se lançaitpour la première fois, dans les énergies « gaz » en convertissant pour partie, Créteil au GNV. Fort de cette expérience, la Régie a pris le parti d’accroitre cette transformation.

Aujourd’hui, l’adaptation des centres bus se poursuit activement. Pour cela, l’équipe GNV du Marché d’Affaires GRDF Ile-de-France, avec l’appui précieux des services de la Direction Réseaux et des Territoires, accompagne les Chefs de projet RATP Plan Bus2025 dans ces conversions au BioGNV.

C’est à la fin du premier semestre 2024 que l’adaptation des infrastructures devrait s’achever, avec la moitié des centres-bus consacré au « BioGNV ».

Un investissement de 1,8 milliard d’euros

Qualifié par la Commission de Bruxelles de projet le plus ambitieux de ce type actuellement mené en Europe, le plan Bus2025 représente un investissement global d’environ 1,8 milliard d’euros. La Commission a attribué 23 millions d’euros de subvention pour l’achat de véhicules ainsi que pour la conversion des centres bus. L’aide européenne est complétée par un financement, pour un même montant, de la Caisse des Dépôts.

Le mercredi 14 avril dernier, les Chefs de Projet RATP du Plan Bus2025 ont pu découvrir le site d’injection de biométhane de Messy, situé en Seine-et-Marne

 

La visite du site d’injection de biométhane de Messy Biogaz, a permis une nouvelle rencontre entre nos deux entités et de souligner ce lien fort entre le BioGNV et le Gaz Vert, un exemple concret d’économie circulaire !

 

 

 

Découvrez pourquoi et comment convertir votre flotte de véhicules au GNV/BioGNV

Notre guide pratique répond à vos interrogations.

Télécharger le guide

A lire aussi

Les avantages du GNV et du BioGNV pour votre flotte

Diminution des coûts de carburant, création d’offres de service vertes, amélioration de la qualité ...

Convertir votre flotte au GNV/BioGNV en 3 étapes

Entreprises de transport et collectivités, vous souhaitez contribuer à l’amélioration de la qualité...

Le GNV, déjà une référence pour de nombreux transporteurs et collectivités

De nombreuses entreprises et collectivités ont déjà fait le choix d’une mobilité plus durable grâce...