Le gaz naturel : une énergie d'avenir

Pour votre entreprise, vous avez à cœur de choisir une solution adaptée à la transition énergétique. En plus de proposer des tarifs compétitifs, le gaz naturel constitue un choix pertinent dans la transition énergétique. Couplé à des équipements performants, il permet d’atteindre de hautes exigences énergétiques et environnementales. Quelques atouts…

Le gaz naturel, au coeur de la transition énergétique

  • Naturellement présent dans le sous-sol, le gaz naturel est utilisable sans transformation, directement après l’extraction. C’est une énergie dite primaire dont l’utilisation au plus près du besoin permet à ce titre de limiter le prélèvement des ressources naturelles.
  • Son acheminement par canalisations enterrées est sans impact sur l’environnement.
  • Sa combustion ne produit ni cendres, ni résidus solides.
  • Composé essentiellement de méthane, hydrocarbure le moins carboné, le gaz naturel est une énergie qui produit 30 à 50 % de CO2 en moins par rapport aux autres combustibles. Ainsi, lors de sa combustion, le gaz naturel émet principalement de la vapeur d’eau et du dioxyde de carbone en faible quantité.

Des combinaisons idéales avec les énergies renouvelables

Autre grand atout qui ancre le gaz naturel dans la transition énergétique : les équipements performants qui permettent une utilisation optimale des énergies renouvelables.
Voici quelques exemples de combinaisons gagnantes :

  • Chaudière à condensation associée à de l’eau chaude sanitaire solaire ou des capteurs photovoltaïques.
  • Pompes à chaleur gaz
  • Aérothermes et solutions hybrides pour les grands volumes.


Ces couplages énergétiques permettent aujourd’hui d’atteindre facilement les exigences environnementales les plus strictes, et en particulier la réglementation thermique 2012 ! Elles permettront demain d'accompagner les projets de bâtiments à énergie positive.

Le biométhane, un vecteur clé de la transition énergétique

Et si les déchets avaient de l’avenir ? C’est déjà le cas avec le biométhane.

Biométhane : la version renouvelable du gaz naturel

Les déchets organiques mélangés et chauffés produisent du biogaz, que l’on va débarrasser du dioxyde de carbone et du sulfure d’hydrogène pour obtenir du biométhane, la version renouvelable du gaz naturel. Ce gaz vert respecte à 100 % les propriétés du gaz naturel : il peut donc être injecté facilement dans les réseaux de distribution, et servir au chauffage, à la production d’eau chaude sanitaire, à la cuisson, au carburant, etc.

Gaz vert : un choix écologique à long terme

Autre solution verte en développement, le Power-To-Gas permettra demain d’injecter et stocker dans le réseau de gaz naturel de l’hydrogène ou du méthane de synthèse générés à partir d’électricité renouvelable excédentaire.
Faire le choix du gaz naturel, qui intègre une part croissante de gaz renouvelable, c’est anticiper sur les perspectives écologiques ! Si le biométhane est déjà une réalité en France, son développement s’inscrit résolument dans la transition énergétique vers 2050.

A cet horizon, les scénarios de l’Ademe et GRDF prévoient que le biogaz sous toutes ses formes représentera de 56 % à 73 % du gaz véhiculé dans les réseaux. Les projections pour 2030 établissent cette proportion à environ 10 %; c'est d'ailleurs l'objectif qui est fixé dans la loi relative à la transition énergétique pour la Croissance Verte promulguée en août 2015.

Les avantages du biométhane 

  • Valorisation des déchets.
  • Production d’énergie renouvelable.
  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre.
  • Substitution des engrais chimiques par un engrais organique (le digestat, résidu de la production du biogaz, est un engrais naturel).
  • Création d'emplois locaux et non délocalisables.
  • Utilisation des infrastructures de réseau existantes.

À lire aussi