ACTUALITÉ | Transition énergétique Biométhane Gaz vert

23.03.2021 - 15H36

Laon, un exemple d’écosystème territorial vertueux grâce au biométhane

Retour sur les Assises Européennes de la Transition Energétique et la conférence Villes de France – GRDF sur le sujet : « Le biométhane et ses usages, un projet d’économie circulaire à l’échelle d’un territoire – l’exemple d’une ville moyenne avec Laon » 


Lors des Assises Européennes de la Transition Ecologique et à l’occasion de la conférence organisée par Villes de France et GRDF, Eric Delhaye le Maire de Laon et Président de la communauté d’agglomération du Pays de Laon, a témoigné du dynamisme de la filière biométhane sur le territoire laonnois, fort de la coopération mise en place entre acteurs locaux. A ses côtés, Jean-Jacques Dubois, délégué de l’Agence Française du Gaz (AFG) des Hauts-de-France et Alexis Masse, délégué stratégie de GRDF ont également apporté leur éclairage sur les intérêts et le dynamisme de cette filière.


Pour réécouter cette webconf dans son intégralité, vous pouvez suivre ce lien. Vous trouverez ci-dessous un résumé des grandes lignes de ces interventions.


Le Maire de Laon l’affirme, le biométhane est aujourd’hui « un réel projet de territoire » pour Laon et son agglomération et constitue un atout pour valoriser un territoire rural avec des ressources importantes en biomasse

Des projets laonnois impliquant une diversité d’acteurs locaux

 Six méthaniseurs ont été autorisés sur le territoire laonnois, dont deux injectent déjà dans le réseau. 
Les autres projets en cours montrent la diversité des acteurs impliqués. Un des projets est ainsi porté par un transporteur local, avec pour objectif de valoriser les déchets industriels locaux. Un autre projet est porté par la collectivité elle-même, dans le cadre de la modernisation de sa station d’épuration et vise à produire du biométhane avec les boues de la station.
Cette dynamique est favorisée par la coopération entre acteurs et la mobilisation de la collectivité, du monde agricole et des acteurs économiques. 

Le biométhane à Laon, une illustration de boucle vertueuse et des usages multiples du biométhane


Comme l’exemple de Laon et de son agglomération l’illustre, le biométhane, s’inscrit dans une démarche d’économie circulaire, qui permet de renforcer la cohésion des territoires et de valoriser le monde agricole, avec une production en zone rurale alimentant les usages des villes et préserve le tissu économique local. 


La production de biométhane permet en effet la mise en place de boucles vertueuses, valorisant les déchets en énergie verte et locale, alimentant de multiples usages à l’instar de Laon : faire rouler des véhicules au GNV (Gaz Naturel Véhicule) chauffer des logements au gaz renouvelable ou encore remplacer les engrais minéraux extrêmement énergivores à produire. Toujours dans cette logique de boucle vertueuse, le gaz vert laonnois alimente les usages non seulement de son territoire, mais aussi d’autres en France, en étant réinjecté dans les réseaux de distribution puis de transport, grâce à l’installation d’un poste à rebours.


La collectivité s’est ainsi engagée notamment pour offrir des usages locaux à ce biométhane laonnois pour la mobilité, d’abord en opérant elle-même un passage de sa flotte de bus pour l’agglomération, du diesel au GNV. Elle a également réalisé des négociations avec Total, afin d’implanter une borne GNV sur la station, à Laon, pour donner les moyens concrets transporteurs locaux et leurs poids lourds de rouler au GNV, préservant le tissu économique local. 


Eric Delhaye : « Les industriels de la logistique nous ont contactés pour nous dire « si on ne peut pas passer nos poids lourds et nos motorisations au gaz, si on n’a pas de station GNV sur le territoire de Laon, on sera obligés de délocaliser une partie de notre activité […] et de partir ailleurs, parce que nos prescripteurs aujourd’hui demandent de […] décarboner nos transports ». On s’est dit, on va [les] accompagner et on est vraiment là dans une dynamique locale [et] partenariale entre acteurs privés, publics et le monde agricole » 


Le biométhane favorise également l’emploi local, non-délocalisable : le Maire de Laon en a fourni un exemple, citant un agriculteur qui dans le cadre de la méthanisation a mis en place un atelier de déconditionnement et d’hygiénisation de produits emballés de l’agro-industrie, qui emploie des personnes en insertion

Améliorer l’acceptabilité des projets biométhane, un enjeu pour voir se développer ces dynamiques vertueuses sur le territoire


Ainsi, l’ensemble des acteurs impliqués et regroupés dans le collectif biométhane en région Hauts-de-France (le CORBI) ont signé une charte s’engageant à être vertueux et transparents concernant les apports et nuisances des actions mises en place. 
Un travail pour impliquer également les citoyens est aussi entrepris sur le territoire avec par exemple un challenge lancé par le CORBI avec 600 jeunes de la région, pour faire réfléchir à des façons de mieux faire connaître les enjeux autour de l’installation de ces méthaniseurs.