Amiante : diagnostic obligatoire avant tous travaux de chauffage

Publié le 12/02/2019

Selon l’INRS, l’amiante serait responsable de 3 000 à 4 000 maladies reconnues chaque année. Totalement interdit à la vente depuis 1997, l’amiante est pourtant encore très présent dans le quotidien et notamment dans les logements.

L’amiante, deuxième cause de maladie professionnelle en France, est encore très présent dans les bâtiments. Souvent présent dans les conduits, les mastics et joints, les ardoises, les dalles, les plaques… les pouvoirs publics ont mis en place des mesures afin d’informer les populations et protéger l’ensemble des professionnels face aux risques liés à ce minéral. Le code du travail précise les règles à suivre par les professionnels avant tout travaux dans les logements.

Christian Bee, Responsable Technique et Formations chez EX’IM Contrôles et mesures aborde en détail l’importance du diagnostic amiante.

Qu’impose précisément la réglementation en matière de repérage d’amiante ?

C.B. : Le code du travail impose un repérage d’amiante dans tous les bâtiments/logements dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997 avant la réalisation de travaux réalisés par un professionnel. En fonction des travaux que le propriétaire souhaite engager dans son logement, ce repérage doit être ciblé sur les matériaux de construction qui peuvent éventuellement être impactés. La pose d’une chaudière ou de radiateurs nécessitant le percement de trous dans le mur, est donc concernée par cette réglementation.

Quel est l’objectif de cette réglementation ?

C.B. : L’objectif de ce repérage amiante consiste à prévenir des risques potentiels pour les professionnels, les particuliers mais aussi l’environnement (gestion des déchets). Ce repérage doit permettre, grâce à l'information des personnes chargées de concevoir les travaux, de prévenir de tout risque d’exposition des salariés ou des occupants ainsi que d’éviter toute pollution du voisinage et de l'environnement.

Qui se charge de la réalisation du diagnostic ?

C.B. : Afin d’éviter au maximum les complications liées à la découverte d'amiante en cours de chantier, le donneur d’ordre, autrement dit le propriétaire du logement ou l’agent immobilier…, doit fournir par écrit un repérage des matériaux et produits contenant de l’amiante à son artisan. Le professionnel doit donc impérativement demander à son client, ce repérage dans les parties du bâtiment/logement qui seront concernées par son intervention avant d’initier tout travaux.

Pour obtenir cette étude, le propriétaire doit s’adresser à un diagnostiqueur spécialisé dans le domaine.

Rappel
Tout salarié qui intervient dans le cadre de travaux doit effectuer une visite auprès de la médecine du travail spécifiant son aptitude au port des EPI respiratoires et tout professionnel doit être formé aux risques liés à l’amiante et ce, par une formation dite « SS4 » respectant les obligations du décret du 4 Mai 2012 concernant les interventions ponctuelles et localisées sur ou à proximité de matériaux ou produits amiantés.

Publié le 12/02/2019


A lire aussi

 

Découvrez votre nouvelle appli : GRDF Pros du gaz

Appli GRDF Pros du Gaz

Baromètre des énergies - GRDF