Vallée de l’Arve : GRDF engagé au côté des pouvoirs publics

Depuis 3 ans, GRDF s’engage au côté des pouvoirs publics dans la Vallée de l’Arve afin de promouvoir les solutions gaz en faveur de l’amélioration de la qualité de l’air.

Le Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) de la Vallée de l’Arve concerne quarante communes dont vingt sont desservies en gaz naturel. Dans ce cadre, GRDF collabore avec les autorités préfectorales afin de favoriser la desserte en gaz naturel et de faire valoir les atouts et bénéfices des solutions gaz auprès des habitants dans les communes concernées.

GRDF engagé pour promouvoir des solutions de chauffage performantes et plus respectueuses de l’environnement

Selon une étude de l’ADEME, les appareils de chauffage sont le principal vecteur d’émission de particules fines dans la Vallée de l’Arve. Les solutions gaz et notamment les chaudières à condensation gaz présentent une performance énergétique très efficace avec un rendement saisonnier de 90% et des degrés d’émissions de particules proches de zéro. Le développement de ces solutions gaz dans la Vallée de l’Arve est donc un facteur d’amélioration de la qualité de l’air facilement accessible.

Fort de ses missions de service public, GRDF se tient aux côtés des pouvoirs publics afin de fédérer l’ensemble des acteurs de la filière pour répondre aux attentes fortes des habitants et collectivités de la Vallée de l’Arve.

GRDF a récemment proposé deux actions particulières :

•    Un partenariat avec la Fédération Autonome Générale de l'Industrie Hôtelière Touristique (FAGIHT) de Haute Savoie pour favoriser l’accès des hôteliers au gaz naturel en substitution du fioul et accompagner leur projet de rénovation énergétique de leurs établissements.
•    Un dispositif de soutien à l’acquisition de chaudières, d’inserts ou de poêles gaz afin de remplacer les équipements individuels peu performants.

Pour renforcer ces dispositions, GRDF s’engage à proposer des conditions de raccordement spécifiques dans la Vallée de l’Arve pour les trois ans à venir.

GRDF engagé pour une mobilité durable

En matière de mobilité, GRDF contribue à l’émergence d’une mobilité durable grâce aux solutions gaz. Le transport routier est à l’origine de 55% des émissions de NOx en France et de 24% des émissions de CO2, une situation particulièrement préoccupante dans la Vallée de l’Arve. Afin d’améliorer rapidement la qualité de l’air, GRDF se mobilise avec les acteurs de la filière pour contribuer à faire émerger des solutions concrètes de mobilité durable.

Lancée fin 2014 en partenariat avec l’ADEME et en lien étroit avec les fédérations de transporteurs, la démarche GNVolontaire vise à soutenir l’acquisition de véhicules lourds au GNV sur un territoire, afin d’atteindre un volume suffisant pour qu’un opérateur puisse s’engager dans la création d’une station publique d’avitaillement. La Vallée de l’Arve a été le terrain de la première concrétisation de ce dispositif avec l’achat d’une vingtaine de camions GNV, dont une benne à ordure, et l’inauguration de la station publique de Saint-Pierre-en- Faucigny en juin 2016.

Le GNV et sa version 100 % renouvelable le BioGNV répondent dès aujourd’hui aux nouvelles exigences politiques en matière de mobilité durable ainsi qu’aux attentes des utilisateurs, collectivités et entreprises. Il constitue un carburant économique, respectueux de la santé et de l’environnement, et particulièrement adapté au transport de marchandises et de personnes.

Le GNV n’émet quasiment aucune particule fine avec une baisse de 95% par rapport à la norme Euro VI.

Ces chiffres sont confirmés par les premiers résultats obtenus à l’été 2017 dans le cadre du projet Equilibre soutenu par l’Etat au travers de l’ADEME, et auquel participent plusieurs transporteurs implantés dans la Vallée de l’Arve.

Pour accélérer l’amélioration de la qualité de l’air en capitalisant sur les premières avancées réalisées dans la Vallée de l’Arve, GRDF est mobilisé pour travailler aux côtés de l’Etat, de la région, des collectivités locales et des professionnels du transport de marchandises et de personnes, afin de faciliter la création rapide d’une ou deux nouvelles stations publiques GNV dans la vallée.