Séchoir à grains bi températures à recyclage d'air

Val'limagne.coop renouvelle son ancien séchoir de 1972 et investit dans un matériel de dernière génération valorisant chaque kilowatt de gaz naturel pour sécher 15000 tonnes de maïs, 1500 tonnes de tournesol et potentiellement d'autres productions, à venir, comme par exemple le sorgho, le sarrasin (souvent appelé blé noir)...

Le choix de cet outil de production a été déterminé par les attentes stratégiques de la coopérative, notamment au niveau de la qualité et de l'homogénéité de séchage et de son efficacité énergétique.

Séchoir à grains bi-températures: le recyclage de l'air optimise la consommation d'énergie

Puissance des brûleurs gaz naturel :

- Brûleur supérieur 2554 kW 

- Brûleur inférieur 2090 kW

Le pilotage de l'installation est automatisé et réalisé grâce à une double supervision du silo (manutention et séchage).

Le séchoir traitera 700 tonnes de maïs humide par jour (soit 600 tonnes de maïs sec ramené d'un taux d'humidité d'environ 27% à 15%, norme technique de conservation et norme SLM de commercialisation), tout en respectant des températures de séchage de 90°C sur le brûleur du haut et 80°C sur le brûleur du bas. 

Les grains humides sont introduits en haut du séchoir, descendent par gravité et traversent successivement deux fois l'air chauffé par les brûleurs.

Dans la partie basse du séchoir, l'air arrivant de l'extérieur est chauffé par le brûleur inférieur.

Après avoir traversé les grains, l'air encore chaud est recyclé et repoussé vers le brûleur supérieur par des ventilateurs en partie haute du séchoir.

Après avoir traversé une seconde fois les grains, l'air termine sa course dans des médias filtrants pour être évacué vers l'extérieur épuré de ses poussières et particules.


L'optimisation des coûts d'exploitation, la qualité et l'homogénéité accrue de la production

"Val'limagne.coop a la volonté de maîtriser les vecteurs de création de valeur ajoutée, sur l'ensemble des productions agricoles. La réflexion stratégique de la Coopérative, de son Conseil d'Administration et de ses Adhérents porte sur :

- La pertinence des choix techniques:  ce séchoir de nouvelle génération au gaz naturel permet une souplesse de pilotage avec des montées en température du grain rapides et régulières, et une sécurité de l'installation.

- L'optimisation des coûts d'exploitation:  une baisse de 8% de


la consommation gaz naturel en maïs et de 5% en tournesol (par rapport aux performances moyennes des 3 séchoirs de la Coopérative, sur les 8 dernières années), une baisse de la consommation électrique de 3 à 5% grâce à la gestion supervisée du séchage, une maîtrise des coûts d'entretien.

- L'amélioration de la qualité du séchage avec un gain de 6% des résultats Promatest (valeur amidonnière du maïs séché, liée aux températures et à la régularité du séchage) sur la moyenne des 5 dernières années du Groupe Coopératif Allier."  précise  Christophe MARCOUX


Télécharger le PDF de la fiche






Val'limagne.coop collecte entre 180000 à 200000 tonnes de céréales et d’oléoprotéagineux sur le Centre et le Sud Allier. Les productions séchées sont engagées dans la filière amidonnière du Nord-est de la France, pour le maïs et sur les

unités de trituration Auvergnate et Grand-Est pour le tournesol.


Val'limagne.coop: Christophe MARCOUX (Directeur Général)

Maître d’œuvre:  Cérès Solutions

Fabricant: SATIG

Installateur: CFCAI


Contact GRDF :

Claude NENY

0674099961

claude.neny@grdf.fr