Tout savoir sur les bennes à ordure (BOM) roulant au GNV

À Paris, 80 % des bennes roulent au Gaz Naturel Véhicule (GNV). Comme Caen, Lyon, Rennes, Lille, Strasbourg ou le SYDEME en Moselle, les villes et syndicats de collecte d'ordures ménagères sont de plus en plus nombreux à faire le choix du GNV et du BioGNV, découvrez pourquoi.

Une gamme de véhicules et une autonomie adaptées à toutes les missions de propreté urbaine

Balayeuses, laveuses, bennes à ordures ménagères, camions de collecte de points d'apport volontaire, la gamme de véhicules GNV disponibles permet de couvrir toutes les missions de propreté urbaine. De plus, avec une autonomie de 150km, un plein de GNV, c'est une tournée de collecte assurée !

Pour en savoir plus, consultez le catalogue des véhicules GNV.

Une BOM au GNV, comment ça marche ?

Fonctionnement d'une benne à ordures ménagères (BOM) roulant au GNV/BioGNV :

Une BOM est un camion porteur de 19 à 26 tonnes sur lequel a été carrosée une benne avec un compacteur (15 à 23 m3).

  1. Le moteur : le moteur GNV est un moteur thermique à allumage contrôlé. Sa technologie est similaire à celle des véhicules essence et sa puissance est proche de celle des carburants traditionnels. Les véhicules à motorisation GNV peuvent aussi rouler au BioGNV, un carburant 100% durable issu de la méthanisation des déchets.

  2. L'embout de remplissage : il permet l'alimentation du véhicule en gaz comprimé (GNC) à 200 bars, soit l'équivalent de la pression d'une bouteille de plongée.

  3. Les réservoirs de gaz naturel : les BOM au GNV sont équipées de 8 réservoirs en acier positionnés sous le véhicule ou à l'arrière de la cabine. Ces réservoirs sont équipés de dispositifs de sécurité contrôlés tous les 4 ans.

  4. Le détendeur : il abaisse la pression du gaz en sortie du réservoir pour l'injecter dans le moteur (le gaz passera de 200 bars à la sortie du réservoir à 2,5 à 10 bars en tête d'injecteurs).

Réglementation et maintenance des BOM GNV

En France, les véhicules GNV doivent respecter les paramètres de sécurité précisés par la réglementation européenne ECE R110.

Pour être homologués, les réservoirs de gaz doivent être équipés de deux niveaux de sécurité:

  • Un disque de rupture pour faire face à une éventuelle surpression
  • Un fusible thermique en cas d'augmentation anormale de la température

Le moteur à allumage contrôlé des BOM au GNV est révisé tous les 3 mois.

La réglementation impose également un contrôle par inspection détaillée du réservoir tous les 4 ans. Ce contrôle peut être réalisé par du personnel interne à l'exploitation de la flotte, toutefois celui-ci devra préalablement être formé et habilité par le CETIM (Centre Technique des Industries Mécaniques).