Tout savoir sur les stations GNV

Maillon incontournable du développement du GNV, le réseau de stations se densifie de jour en jour. Il atteindra, selon l'AFGNV, 250 sites ouverts au public d'ici à 2020. En plus de se densifier, les infrastructures de recharge s'adaptent à vos besoins et à votre budget. Station lente ou rapide, choisissez celle qui correspond le plus à vos contraintes d'exploitation.

Quelle station GNV pour ma flotte de véhicules ?

A ce jour, deux types de stations GNV prédominent en France :

La station d'avitaillement rapide :

  • En accès privé ou ouverte au public

  • Un avitaillement extrêmement rapide : moins de 10 minutes pour un plein

  • Un investissement modéré si le dépôt des véhicules est situé à proximité d'une station ouverte au public.

Ce type de station est habituellement privilégié pour les flottes de véhicules légers ainsi que pour les véhicules de propreté urbaine ou de collecte de déchets.

La station d'avitaillement lente :

  • En accès privé uniquement
  • Un avitaillement en horaires décalés (entre 5 et 10 heures de charge)
  • Un  investissement modéré (porté par l'exploitant ou le vendeur de carburant)

Ce type de station est habituellement privilégié pour l'exploitation de flotte de bus.

Construire sa station publique

Au début de son projet de construction de station GNV ouverte au public, la collectivité locale devra déterminer avec précision les 3 points suivants : 

  • Inscrire cette nouvelle activité dans son cadre de compétence
  • Décider du schéma directeur le plus pertinent
  • Respecter les normes techniques juridiques et fiscales en vigueur

Découvrez dans le détail les principaux points d’attention et les recommandations en consultant le guide FNCCR :  « Comment porter un projet de station ouverte au public ».

Exploiter et maintenir sa station GNV

C’est au propriétaire de la station GNV que revient l’organisation de la maintenance. Selon son organisation, il pourra s’appuyer sur des compétences internes ou faire appel à une société externe. 

On distingue deux types de maintenance :

  • Les vérifications règlementaires liées aux équipements sous pressions fixes. Celles-ci sont détaillées dans la loi du 15 mars 2000.
  • La maintenance préventive  (visites périodiques, surveillances des consommation d’huile des compresseurs, ..)

Retrouvez l’ensemble des préconisations de maintenance et d’exploitation des stations et ateliers dans le guide ADEME « Bus GNV : guide des bonnes pratiques d’aménagement des locaux et d’exploitation ».