Comment produit-on du biométhane ?

Le biogaz est un gaz vert issu d'un processus naturel de fermentation de matières organiques animales et/ou végétales. Une fois épuré, ce biogaz est appelé biométhane.

La dégradation des déchets organiques peut s'inscrire dans le cadre d'une production contrôlée, on parle alors de méthanisation.

La méthanisation : transformer les matières organiques en biométhane

Une fois collectés et transportés sur le site de méthanisation , les déchets sont triés. Ils sont ensuite brassés et chauffés pendant quelques semaines dans un digesteur, qui est une enceinte privée d'oxygène. La digestion des matières organiques produit du biogaz, ainsi qu'un résidu pâteux appelé digestat. Le digestat, engrais naturel, peut être épandu sur les terres agricoles.

Du biogaz peut aussi être spontanément produit dans des Installations de Stockage de Déchets Non Dangereux (ISDND ou décharges) ; il est alors récupéré par captage.

Quel que soit le procédé de production utilisé, le biogaz doit être épuré jusqu'à la qualité du gaz naturel pour pouvoir être injecté dans les réseaux de gaz naturel. On l'appelle alors biométhane.

Débarrassé, grâce à une épuration poussée, de ses impuretés et de ses composants indésirables tels que le dioxyde de carbone, l'hydrogène sulfuré ou l'eau, le biogaz, devenu biométhane, se caractérise par une teneur en méthane supérieure à 95 % !


Pages les + vues