L'Eco-prêt à taux zéro

Avec l'éco-prêt à taux zéro, vous pouvez financer jusqu'à 30 000 € de travaux d'amélioration énergétique dans votre résidence principale, remboursables sans intérêts. Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Quels sont les travaux concernés ?

Deux hommes discutent tenant une plaquette commerciale

Les conditions pour bénéficier de l'éco-prêt à taux zéro

Avec l'éco-prêt à taux zéro, vous pouvez obtenir, sans condition de ressources, un prêt d'un montant maximum de 30 000 €, remboursable sans intérêts pour financer des travaux de rénovation énergétique. Pour en bénéficier, vous devez être propriétaire d'un logement construit avant 1990, occupé comme résidence principale. Ce prêt est accordé jusqu'au 31 décembre 2015.
La durée de remboursement est de 10 ans, voire 15 ans. Un seul éco-prêt à taux zéro est accordé par logement.

Les travaux concernés par l'éco-prêt à taux zéro

L'éco-prêt finance des travaux d'économie d'énergie et les éventuels frais induits.
Ces travaux visent à rendre le logement plus économe en énergie, plus confortable et moins émetteur de gaz à effet de serre.

Pour bénéficier de l'éco-prêt à taux zéro, trois options :

  • réaliser un « bouquet de travaux » en effectuant au moins deux types de travaux parmi une liste de six catégories,
  • atteindre un niveau de « performance énergétique globale » minimal du logement,
  • réhabiliter un système d'assainissement non collectif par un dispositif ne consommant pas d'énergie.

Eco-prêt : quel est le montant maximal ?

Si votre bouquet se compose de deux travaux, vous pouvez obtenir 20 000 € maximum.
Si vous allez jusqu'à trois travaux ou plus, ou si vous choisissez l'option « performance énergétique globale », vous avez droit à 30 000 € maximum.

Comment obtenir ce prêt ?

  1. Identifiez les travaux à réaliser avec l'entreprise ou l'artisan choisi,
  2. Munissez-vous du formulaire type « devis » et des différents devis des entrepreneurs,
  3. Adressez-vous à l'une des banques partenaires ayant signé une convention avec l'Etat pour diffuser l'éco-prêt à taux zéro,
  4. L'établissement bancaire attribue l'éco-prêt à taux zéro dans les conditions classiques d'octroi de prêt.

À retenir : Une fois le prêt obtenu, vous disposez de deux ans pour effectuer les travaux. Une fois terminé, vous devrez retourner voir la banque muni du formulaire type « factures » et des factures acquittées.

Vous souhaitez obtenir davantage de conseils pour mettre en place votre éco-prêt à taux zéro ? Rendez-vous sur le site dédié du ministère du Logement et de l'Egalité des Territoires.

Bon à savoir
Vous pouvez cumuler un éco-PTZ et le CITE (Crédit d'Impôt pour la Transition Energétique) sous conditions de ressources du ménage et de sa composition. Les plafonds annuels à ne pas dépasser sont les suivants : 

  • 25 000 € pour une personne seule ;
  • 35 000 € pour un couple ;
  • +7 500 € par personne à charge.

À lire aussi