L’Odyssée, premier bâtiment Bepos labellisé par Cerqual en France

ChargementTélécharger le PDF de la fiche

Le programme de 130 logements l’Odyssée comprend 4 bâtiments dont l’un, dénommé Altaïr, de 27 logements, sera à énergie positive. Autrement dit, il produira plus d’énergie qu’il n’en consommera.
Pour ce bâtiment, l’objectif était d’atteindre une performance BEPOS, tout en maîtrisant les coûts de construction, ainsi que les coûts de maintenance pour les futurs occupants en évitant l’emploi d’équipements complexes.

La solution technique

Le chauffage, basé sur un système à circulation d’eau à basse température dont les performances et le confort sont reconnus, et la production d’eau chaude sanitaire exploitent les possibilités de haut rendement des chaudières individuelles à condensation au gaz naturel. Un système de régulation performant et une VMC Hygro B simple flux complètent l’installation.


220 m2 de panneaux photovoltaïques de très haut rendement, permettant de réduire de 30 % la surface nécessaire par rapport à des panneaux standards, sont installés en sur-toiture.

Ils assurent la production d’énergie renouvelable, pour une puissance installée de 45 kWc.


La compacité du bâtiment, l’emploi d’isolants thermiques très performants et la réduction maximale des ponts thermiques, en particulier par le choix de la désolidarisation des balcons, supportés par des consoles et sans lien avec les planchers, contribuent à la sobriété énergétique du bâtiment.

La parole de la Maîtrise d'ouvrage

«Nous avons conçu le premier Bâtiment à Energie Positive (BEPOS), labellisé par l’organisme Cerqual en France. L’objectif était d’y parvenir tout en maîtrisant les coûts de construction.
La pluridisciplinarité de l’équipe est la clé de la réussite du projet. Dès l’avant-projet, l’association de l’architecte, des différents bureaux d’études Thermiques/Fluides et Structure, du Bureau de contrôle et d’une entreprise spécialisée dans le photovoltaïque a permis d’atteindre les performances du label BEPOS, en cohérence avec l’architecture générale du bâtiment.»


Des gains substantiels

Les gains sont significatifs puisque le Cep est de -18 kWh/m2.an, soit un gain de 133 % par rapport à un Cep maximum de 54 kWh/m2.an.


Le surcoût estimé pour atteindre le BEPOS pour Altaïr est de 80 €/m2 habitable, qui se décompose en :


  • 15 € pour l’isolation renforcée au niveau des façades, de la toiture, des terrasses en attique et de la dalle sur sous-sol,
  • 65 € comprenant le lot photovoltaïque et le raccordement au réseau électrique.







Bouygues Immobilier va plus loin que la RT 2012 en concevant Altaïr, le 1er bâtiment d’habitation à énergie positive (BEPOS) labellisé par Cerqual en France. Cette opération a obtenu le prix GRDF aux Pyramides d’Or 2015.





Architecte :

Hebrard-Lacassagne

BET :

Therm'eco


Contact GRDF :
Alain Mendy

05 59 58 69 14

alain.mendy@grdf.fr