Comprendre le prix des énergies

Vous souhaitez opter pour une énergie compétitive ? Electricité, fioul, gaz naturel… pour faire un choix éclairé, découvrez comment comparer le prix des énergies grâce à une vision globale. Voici les éléments qui vous permettront de mieux comprendre et de suivre leur évolution dans les années à venir. 

Electricité : des risques d’augmentation

Si les Français bénéficient jusque là d’un tarif d’électricité moins élevé que celui de nos voisins européens, ce marché reste fragile :

  • Il est aujourd’hui peu ouvert : 87 % des clients non résidentiels français sont encore aux tarifs régulés.
  • Le prix de l’électricité est appelé à augmenter. Principale cause de cette hausse : des investissements massifs dans les programmes de maintenance des réseaux électriques, et pour la sécurité du parc nucléaire.

Pétrole : des perspectives incertaines

Alors que l'accès aux ressources est de plus en plus difficile, le prix du pétrole, très volatil, doit être suivi de près :

  • Ses fluctuations sont liées à de nombreux facteurs comme le niveau de stock, la spéculation des marchés internationaux, mais aussi la géopolitique ou la météo, qui font varier l’offre et la demande.
  • Actuellement, le coût de « l’or noir » est plutôt bas, mais une augmentation de la demande pourrait faire grimper les prix comme entre 1990 et 2010, où ils avaient été multipliés par plus de 5. La demande évoluant selon des facteurs difficiles à prévoir, le risque de hausse peut être redouté et difficile à anticiper…

Gaz naturel : une énergie au prix stable

Le gaz est aujourd’hui disponible à un prix très compétitif par rapport aux autres énergies. Concernant l’évolution du prix de gaz, un atout est à prendre en compte : sa stabilité dans le temps, assurée par différents facteurs.

1/ Le gaz naturel bénéficie pour commencer d’une grande sécurité d’approvisionnement. Ce dernier est régi selon des règles assurant sa diversité et sa sécurité :

  • Les approvisionnements de la France en gaz naturel sont répartis parmi plusieurs pays fournisseurs, avec des contrats à moyen et long terme pour une disponibilité dans la durée.
  • Le transport est extrêmement sécurisé et optimisé, aussi bien en transport terrestre (gazoduc) qu’en transport maritime (méthaniers).
  • Des réservoirs souterrains en France permettent de stocker le gaz afin d’ajuster les volumes injectés dans le réseau en fonction des variations de la demande (en hiver, par exemple).

2/ Le gaz naturel profite également de réserves abondantes et a de beaux jours devant lui ! 

Elles pourraient en effet croître dans les années à venir et le développement des gaz renouvelables en font une ressource énergétique à très fort potentiel.

Le gaz naturel : une énergie d’avenir

La ressource gaz naturel intègre une part croissante de gaz renouvelable : le biométhane, un biogaz provenant de la méthanisation de déchets organiques, propose les mêmes usages que le gaz naturel et en respecte toutes les propriétés. Le scénario « Vision 2030-2050 » décrit par l’Ademe conduit à un pourcentage de « gaz vert » injecté dans le réseau de distribution de 14 % en 2030, et 56 % en 2050. L’économie circulaire est en marche !

3/ Enfin, l’évolution du prix du gaz est de moins en moins lié au cours du pétrole, ce qui en fait une énergie au tarif de moins en moins dépendant de l’or noir.

Les 3 réflexes à avoir pour faire le bon choix

  • Connaître vos données de consommation, grâce à notre plateforme sécurisée, accessible 24h/24.
  • Vous renseigner sur la fin des tarifs réglementés et anticiper, en vous rendant sur le site de la CRE.
  • Comparer régulièrement le prix des énergies

À lire aussi