Pourquoi GRDF s’exporte-t-il a l’international ?

« Aller vers de nouvelles frontières, au-delà des terrains sur lesquels on nous attend traditionnellement », telle est la dynamique insufflée par Sandra Lagumina, Directeur Général de GRDF de 2013 à 2015. Ce nouvel élan international occupe aujourd’hui une place majeure au sein de notre stratégie d’entreprise. Il s’inscrit dans une triple démarche.

Transmettre l’excellence made in France

« L’une des ambitions principales de notre développement à l’international est de valoriser nos compétences et notre expertise », explique Cédric Aubry, chef de projet Développement International chez GRDF. En effet, dotés d’une longue expérience de distributeur gazier, nous disposons de connaissances solides et d’un savoir-faire unique très recherché par les pays où la demande en gaz est en pleine croissance. Afin de les accompagner, nous partageons avec eux notre expertise en matière :

  • De sécurité industrielle : gestion des risques et du patrimoine d’ouvrages, maîtrise des bases de données, construction et exploitation du réseau, opérations de maintenance, gestion des interventions d'urgence… Il est essentiel, pour nous, de transmettre cette valeur clé pour nos métiers !
  • De service au client : qu’il s’agisse des relations clients/fournisseurs (acheminement, livraison, relevé de consommation, facturation, interventions de proximité) ou de celles avec les autres acteurs du marché de l’énergie (règles de fonctionnement d’un marché ouvert, prix d’accès et utilisation du réseau), nous avons à cœur de toujours améliorer la satisfaction de nos interlocuteurs.
  • D’innovation : à travers le déploiement du compteur communicant Gazpar, le développement de technologies du réseau intelligent ou la promotion des gaz renouvelables, comme le biométhane, nous construisons, dès aujourd’hui, la distribution du futur.

« Les sociétés gazières étrangères sont surtout intéressées par nos compétences techniques, précise Cédric Aubry, notamment celles liées aux métiers Réseau car elles font partie de nos savoir-faire historiques : construction, design, maintenance et exploitation d’un réseau. Toutefois, l’expérience que nous sommes en train d’acquérir avec le développement du biométhane et du smart metering, via le compteur Gazpar, devrait ouvrir de nouveaux horizons internationaux ! »

Développer nos propres compétences

S’ouvrir à l’international, ce n’est pas seulement transmettre son savoir-faire. C’est aussi comparer son expérience avec ses pairs étrangers pour progresser ! A travers l’échange, nous développons nos compétences. Comme l’explique Cédric Aubry, « le fait de partager avec d’autres distributeurs de gaz naturel est toujours enrichissant : cela permet de remettre en cause et de challenger nos propres pratiques ».

Asseoir notre légitimité de distributeur gazier

Le développement à l’international permet à GRDF de trouver des relais de croissance, notamment grâce à des prestations d’audit, d’assistance technique ou de formation. Mais c’est aussi l’occasion de faire (re)connaître nos pratiques au-delà de nos frontières, et ce, afin qu’elles deviennent la référence. L’objectif ? Mettre en place des procédures communes et normaliser les activités, tout en respectant les spécificités de chaque pays, pour construire un véritable réseau mondial… de gaz naturel !


À lire aussi


60 ans d'histoire avec nous
Voir la vidéo histoire GRDF lancer la vidéo
Voir la vidéo histoire GRDF lancer la vidéo
60 ans d'histoire avec nous
60 ans d'histoire avec GRDF : de l'arrivée du gaz naturel dans les villes aux techniques innovantes du XXIème siècle.
60 ans d'histoire avec nous
60 ans d'histoire avec GRDF : de l'arrivée du gaz naturel dans les villes aux techniques innovantes du XXIème siècle.