Trophée Gazosphère : les lauréats 2014 sont…

Coopération et performance énergétique : tels ont été les maîtres mots du Trophée GAZosphère, pour la deuxième année consécutive ! Organisé dans le Grand Est, à l’initiative de GrDF et du bureau de contrôle Coprotec, ce concours vise à récompenser les intervenants de la chaîne du bâtiment énergétiquement performant. Zoom sur les 3 projets primés le 17 février 2015 à Mulhouse et sur les solutions gaz innovantes mises en œuvre.

Le Trophée GAZosphère, c’est quoi ?
En tant qu’acteur de la transition énergétique, chez GrDF, nous souhaitons accompagner les initiatives en faveur d’un mix durable, couplant gaz naturel et énergies renouvelables. C’est pourquoi, en 2014, nous avons lancé le Trophée GAZosphère dans le Grand Est, aux côtés du bureau de contrôle Coprotec. L’objectif ? D’une part, récompenser les bâtiments économes en énergie et répondant aux exigences environnementales. D’autre part, réaffirmer les valeurs fondatrices des corps de métiers du bâtiment, telles que le travail en équipe, une conception soignée et durable, ou la rigueur et l’excellence technique dans la mise en œuvre.

Ce concours est ouvert à l’ensemble des acteurs de la maîtrise d’œuvre (architectes, bureaux d’études et installateurs chauffagistes) et au maître d’ouvrage du projet. Il permet de dresser un état des lieux des solutions innovantes gaz/énergies renouvelables et de montrer que la performance énergétique se construit ensemble ! Après une première édition pleine de promesses, 3 nouveaux projets ont été récompensés début 2015. Et ce n’est qu’un début : en 2016, nous espérons ouvrir le concours au niveau national.

Le Trophée GAZosphère 2014 remporté par la résidence Saint-Charles de Kingersheim (68)

Cette année, le bâtiment vainqueur est un modèle d’éco-conception ! Certifié BBC (Bâtiment Basse Consommation) Effinergie, cette résidence composée de 16 logements est alimentée par plusieurs sources d’énergie :

  • une chaudière collective à cogénération fonctionnant au gaz naturel et permettant de produire du chauffage, de l’eau chaude, mais aussi de l’électricité ;
  • 12 panneaux solaires thermiques installés sur le toit.

Une attention particulière a également été accordée à la performance du bâti pour limiter les déperditions thermiques (isolation extérieure de 20 cm, système de ventilation à double flux, etc.).

Enfin, des compteurs individuels ont été installés dans chaque logement pour le chauffage, l’eau froide et l’eau chaude afin de responsabiliser les usagers.

L’équipe en charge du projet a donc tout mis en œuvre pour garantir des économies d’énergie. Et les résultats sont déjà au rendez-vous ! La consommation d’énergie primaire a été ramenée à 37 kWh/m²/an (hors cogénération) et les émissions de gaz à effet de serre à 9 kg/m²/an. Une bonne chose pour les habitants qui voient leurs charges énergétiques s’alléger à environ 175 € par an pour un T3… tout en conservant un confort maximum !

Le Coup de cœur du Jury décerné aux Terrasses du Près-la-Rose à Montbéliard (25)

Avec Coprotec, nous avons également tenu à récompenser ce programme de 14 logements en accession sociale, situé dans l’éco-quartier des Blanchisseries à Montbéliard. Pourquoi ? D’abord pour sa conception bioclimatique. Ensuite, et surtout, pour le choix de technologies innovantes qui permettent de renforcer la performance énergétique du bâtiment : une pompe à chaleur absorption gaz, présentant un bon rendement en préchauffage, couplée avec une chaudière gaz en appoint.

Ces deux facteurs permettent de limiter la consommation d’énergie primaire à 59 kWh/m²/an et les émissions de gaz à effet de serre à 11 kg/m²/an. Pour couronner le tout, cette résidence exemplaire a obtenu le label BBC Effinergie.

Le Prix de la Technique attribué au collège de l’Arboretum à Morhange (57)

Enfin, le troisième et dernier prix du concours a été décerné à ce bâtiment de 7 000 m2, qui accueille près de 600 élèves, pour son exemplarité en matière de mix énergétique. En effet, il recourt à plusieurs énergies renouvelables (solaire thermique, photovoltaïque), ainsi qu’à une chaufferie mixte bois/gaz naturel. A cela, vient s’ajouter une conception architecturale qui limite les déperditions énergétiques : optimisation des apports de lumière naturelle et des expositions, structure en bois et isolants bio-sourcés, etc. Résultat ? La consommation d’énergie primaire atteint 82 kWh/m²/an, tandis que les émissions de gaz à effet de serre sont quasi nulles (2 kg/m²/an). Comme les 2 autres lauréats du Trophée GAZosphère, le collège de l’Arboretum est labellisé BBC Effinergie. 


À lire aussi 

Pages les + vues