Inédit : la 1ère station bioGNV de bretagne voit le jour

05 juin 2015

Le 19 mai 2015 est à marquer d’une pierre blanche. En effet, la 1ère station bioGNV Bretonne a été inaugurée à Locminé (Morbihan). Une étape décisive pour la transition énergétique et la mobilité durable en Bretagne !

Une station bioGNV aujourd’hui…

Le « Breizh bioGNV » est désormais une réalité ! Depuis le 19 mai, les flottes des collectivités et entreprises bretonnes peuvent s’alimenter à la station service de Locminé en bioGNV. Créée à l’initiative de la société d’économie mixte LIGER (Locminé Innovation et Gestion des Énergies Renouvelables), la station est actuellement approvisionnée, via le réseau GRDF, grâce à du biométhane carburant produit en Vendée.

… Et une unité de méthanisation demain

L’inauguration de la station de Locminé n’est qu’un premier pas ! Une unité de méthanisation est d’ores et déjà en construction sur la commune. Dès l’été 2016, les flottes bretonnes de véhicules GNV en plus d’être durables carbureront local, car le bioGNV sera produit sur place, à partir des déchets organiques d’entreprises du territoire. Une 2ème station verra aussi le jour en 2016 et sera directement alimentée par l’unité de méthanisation.

L’unité de méthanisation de Locminé, ce sera :

  • 5 millions de m3 de biométhane produits par an, soit 550 000 litres de carburant.
  • 56 000 tonnes de déchets valorisés par an, après avoir été récupérés dans un rayon de 20 km.

Le bioGNV c’est :

  • Une solution mature : en France 13 500 véhicules roulent déjà au GNV et demain au bioGNV.
  • Une solution efficace pour lutter contre le réchauffement climatique : 80 % d’émissions de gaz à effet de serre   en moins que les carburants traditionnels.
  • Une meilleure qualité de l’air : des rejets de particules fines proches de zéro et un bilan carbone neutre.
  • Une meilleure qualité de vie : pas d’odeur,  pas de fumée et surtout deux fois moins de bruit.

La Bretagne, région de référence en matière de mobilité durable

Le projet de station bioGNV de Locminé témoigne de l’engagement des élus, entrepreneurs, institutionnels et citoyens locaux pour construire, ensemble, une mobilité écologique et économique. « En Bretagne, la mobilité est un élément clé, rappelle Grégoire Super, Maire de Locminé et Président de LIGER. L’intérêt, avec le bioGNV, est de produire une alternative au diesel à un prix constant, une énergie zéro particules, zéro CO2 ». Une initiative qui devrait montrer la voie aux autres territoires !

Ça bouge aussi en Ile-de-France !

Sur la lancée de Locminé, la création d’une station de d’avitaillement en biométhane carburant est actuellement à l’étude au sein de la Communauté de Communes du Val Bréon (Seine-et-Marne). Si le projet est retenu, il pourrait recevoir des subventions de la région Ile-de-France, dont l’objectif est d’aider à la création de six stations GNV ou bioGNV.

Autre initiative en faveur d’une mobilité durable en Ile-de-France : la collecte quotidienne de bio-déchets issus de la restauration par des camions bennes GNV fournis par Iveco, depuis 2014. Chaque jour, la société Moulinot Compost & Biogaz France transporte les déchets de 80 établissements. Ils sont ensuite transformés en biométhane et en engrais pour être réutilisés. Un bel exemple d’économie circulaire !

Vendée : un car scolaire au biométhane
Voir la vidéo car au GNV lancer la vidéo
Voir la vidéo car au GNV lancer la vidéo
Vendée : un car scolaire au biométhane
Un car scolaire de Vendée, véhicule au biométhane, provenant de la fermentation de déchets agro-alimentaires et de fumier assurera une liaison entre Cholet et Les Herbiers dès le 4 mai et jusqu'au 16 juin.
Vendée : un car scolaire au biométhane
Un car scolaire de Vendée, véhicule au biométhane, provenant de la fermentation de déchets agro-alimentaires et de fumier assurera une liaison entre Cholet et Les Herbiers dès le 4 mai et jusqu'au 16 juin.